Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dominique MONNIER

14 Février 2016

Par Dominique Monnier, dimanche 14 février 2016 à 05:42 :: Informations cantonales

COMMUNE DU PUY NOTRE DAME

Association de Sauvegarde du Patrimoine

Souvenirs …
En 2009, l’association décidait de faire une exposition sur Pierre Penon, un peintre célèbre de la région saumuroise et qui a laissé énormément de souvenirs dans le Saumurois
A chacun d’entre nous alors d’entreprendre un travail de recherche mais aussi et surtout d’engager une véritable enquête auprès des habitants du Puy-Notre-Dame
de Forges, de Doué-la-Fontaine, de Brossay, de Saumur… .
Nous rencontrons les enfants de l’artiste, ses amis et tous ceux qui un jour dans le passé l’ont croisé, souvent sur sa bicyclette.

Les mémoires se réveillent !
Des habitants nous sollicitent : Il est temps alors de récolter les témoignages et de mettre en lumière les œuvres de Pierre Penon.

L’exposition est un lieu de mémoire, lieu d’échange et lieu où se racontent le pays saumurois et les oeuvres de l’artiste.
Les toiles et dessins de Pierre PENON raniment la mémoire des anciens et ce témoignage ainsi préservé peut être transmis aux générations suivantes.
Le but fixé par l’association « Sauvegarde du Patrimoine du Puy Notre Dame » fut atteint le week end du 20 septembre 2009,
Nous avons ouvert un chapitre de cette histoire locale et de l’oeuvre de pierre PENON.
Il appartenait ensuite à d’autres, après nous, de poursuivre …

Sept ans plus tard, une autre étape :
Monsieur Chuat Xavier nous fait part de son intention de nous léguer plusieurs toiles du peintre qu’il nous remettra solennellement
le samedi 13 février en présence des personnalités locales.

Pierre Penon appartiendra ensuite au patrimoine de la commune car l'association les mettra en dépôt à la mairie où elles seront exposées.

Texte de Jean Robert Maréchal, président de l'association de Sauvegarde du Puy Notre Dame

REMISE DES TABLEAUX



De gauche à droite:
Monsieur Maréchal, président de l'association, Xavier Chuat, Luc Joudain et Patrice Mouchard, adjoint et Maire

Samedi matin à 11 heures un peu d'animation à la mairie pour recevoir un ancien habitant du Puy Notre Dame
En effet Xavier Chuat était venu de Corbeilles dans l'Esonne, près de Paris, avec son épouse pour faire un don à l'association du Patrimoine de la Commune
Il s'agit de quatre tableaux peints par Pierre Penon, un peintre bien connu des Saumurois, que le propriétaire a voulu remettre à une association pour qu'ils soient conservés et mis en valeur
Vous trouverez ci-après les photos de ces œuvres
Monsieur le Maire, des représentants de l'association et de nombreux conseillers municipaux étaient présents pour cette réception puisque ces huiles seront mises en valeur sur les murs de la mairie
J'ai précisé que les noms de Chuat et de Penon pouvaient être largement associés avec la commune du Puy Notre Dame
Il faut rappeler que le grand père du donateur était propriétaire du vignoble de la Cave Billard avant le propriétaire actuel, Monsieur Aupy, et que ce sont les seules vignes qui n'avaient pas été victime du gel de 1945.
Cette pente très visible en arrivant de Montreuil Bellay a été dénommée depuis la butte à Chuat
Le père du donateur Pierre et sa maman, Anne Marie, connus des anciens habitants avaient acquis l'auberge de la Collégiale où se retrouvaient tous les jeunes de la commune après la messe ou les matches de football
Cette auberge a connu divers propriétaires depuis la guerre :Mrs Biguet, puis Mrs Chuat, Auzero, Delarue, Cassin, Béville et Swhirtz, avant d'être reprise l'année dernière par un jeune de Maulévrier qui vient de racheter l'auberge des Nobis à Montreuil Bellay)
Ce restaurant était connu pour ses deux grandes fresques de vendanges peintes sur les murs de la salle de café par Pierre Penon et qui représentaient des scènes de vendanges
De même Pierre Penon , en artiste qu'il était, avait peu de moyens et donnait souvent un tableau en échange d'un repas
Pierre Penon est décédé au Puy Notre Dame, renversé en vélo par un camion au carrefour du village des Caves
Monsieur Xavier Chat a voulu que ces oeuvres reviennent à son pays d'origine
Il a été chaleureusement remercié par Patrice Mouchard, le maire et Monsieur Maréchal, président de l'association



Un bateau sur la Loire



La maison de Forges



La rue du Couvent du Puy Notre Dame



Une gitane

11 Février 2016

Par Dominique Monnier, mercredi 10 février 2016 à 20:36 :: Informations cantonales

CARTES POSTALES DU PUY NOTRE DAME

Deux nouvelles cartes postales du Puy Notre Dame portant à 502 exemplaires la collection à voir sur le site

http://ponotdecoeur.blogspot.fr/



Série Edit.Faraud


Série autres collections

8 Février 2016

Par Dominique Monnier, dimanche 7 février 2016 à 17:58 :: Informations cantonales


POUR LE PLAISIR DE NOTRE MINISTRE DE L'EDUCATION NATIONALE

Pardonnez moi , cher Jean d'Ormesson
Avec ces excès qui seront compensés par la simplification de l'orthographe
J'ai retrouvé une chronique de Martina Chyba, journaliste et productrice à la RTS.
Elle nous a transmis à nous, amis français, cette petite pièce d' anthologie...

Désolée je ne peux pas m’en empêcher.
Je craaaque. amatrice inconditionnelle de la novlangue pédante, bureaucratique et politiquement correcte, je me dois de partager les dernières découvertes.
Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on les appelle les campings parce que ça suscite instantanément dans l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes Adidas.
Donc les professionnels de la branche demandent que l’on dise désormais «hôtellerie en plein air».

Haha.

J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais «de taille modeste» et qu’un nain était une «personne à verticalité contrariée».

Si, si.

Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo.
J’étais déjà tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient apprendre à manier «l’outil scripteur» au lieu de tenir un crayon. Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des «productions écrites», les courses d’école des «sorties de cohésion» et les élèves en difficulté ou handicapés des «élèves à besoins éducatifs spécifiques».
Mais cette année, sans discussion aucune, la mention très bien est attribuée au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du collège.

Z’êtes prêts? Allons-y.

Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à «maîtriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres».
Il n’y aura plus de dictée mais une «vigilance orthographique».
Quand un élève aura un problème on tentera une «remédiation».

Mais curieusement le meilleur est pour la gym… oups pardon! pour l’EPS (Education physique et sportive).
Attention, on s’accroche :
Courir c’est «créer de la vitesse» , nager en piscine c’est «se déplacer dans un milieu aquatique profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête» et le badminton est une «activité duelle médiée par un volant».
Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu
. Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de minet).

Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque et inventons une nouvelle catégorie : la «personne en cessation d’intelligence» autrement dit, le con.

Signée

Martina Chyba, parent d’élève.
Ah non, re-pardon
Martina Chyba, «génitrice d’apprenant».

5 Février 2016

Par Dominique Monnier, vendredi 5 février 2016 à 05:56 :: Informations cantonales

LES MARIANNES DU CIVISME

La Marianne du civisme est un trophée remis à la commune dont le taux de pourcentage de votants est le plus élevé
Il y a plusieurs catégories suivant le nombre d'habitants
Je me suis intéressé au pourcentage du vote des communes de l'ancien canton de Montreuil Bellay et leur classement au niveau du département à l'issue des élections du Conseil Régional
Le résultat est le suivant

45 Communes de 101 à 250 inscrits sur la liste électorale

1er Carbay 71,78%
34ème Brossay 54,36%
45ème Grugé-l'Hôpital 43,50%


63 Communes de 251 à 500 inscrits sur la liste électorale

1er Montsoreau 69,62%
34ème Courchamps 54,57%
36ème Antoigné 53,82%
54ème Saint-Macaire-du-Bois 50,00%
58ème Cizay-la-Madeleine 48,55%
61ème Epieds 47,27%
63ème Saint-Just-sur-Dive 43,27%


101 Communes de 501 à 1000 inscrits sur la liste électorale

1er Sarrigné 62,66%
11ème Saint-Cyr-en-Bourg 59,62%
73ème Le Coudray-Macouard 51,82%
81ème Brézé 50,90%
87ème Le Puy-Notre-Dame 49,19%
90ème Vaudelnay 48,69%
101ème Parçay-les-Pins 40,24%


120 Communes de 1001 à 3500 inscrits sur la liste électorale

1er Saint-Jean-des-Mauvrets 62,99%
103ème Montreuil-Bellay 50,09%
120ème Cantenay-Epinard 48,04%

Moyenne du Maine et Loire 52,78%

3 Février 2016

Par Dominique Monnier, mardi 2 février 2016 à 20:09 :: Informations cantonales

FREQUENTATION

Depuis la création de mon blog
j'ai dépassé hier les 300.106 visiteurs
De 7 internautes en 2008,
la moyenne est passée à 284 par jour
Merci à mes fidèles lecteurs

Travaux de restauration

Mais que se passe t'il dans la rue Sainte au Puy Notre Dame ?



Une course au trésor ?



Un jeu de piste ?

Tout de même face à l'environnement, laisser des traces partout,
Ce n'est pas très écologique !
Et bien non les travaux annoncés depuis un certain temps par la municipalité commencent
La restauration de cette rue située aux abords de la Collégiale va compléter de façon importante
les rénovations déjà réalisées pour le plaisir des habitants et des touristes qui viendront visiter la petite cité de caractère



Les premiers travaux d'eau et assainissement commencés le 1er février 2016

VISITE AU SALON DES VINS A ANGERS



Le très beau logo du Domaine du Vieux Pressoir

Les temps changent.
L'année passée, j'inaugurais en temps que responsable de l'agriculture du Conseil Général le salon des vins avec de nombreuses personnalités
Cette année j'avais convié deux amis pour refaire le même parcours en visiteur, sans obligation de courir de stand en stand comme les années passées
Ce fut agréable de prendre le temps, de rencontrer de nombreuses personnes et de discuter tranquillement sans chercher où se trouvait la tête du président du salon
Une demi journée dans ce temple des vignerons, c'est un moment agréable, plus fatiguant que de faire une vraie marche pour cause de piétinement



Marc Bonnin, président de la cave coopérative de Saint Cyr en Bourg, en pleine réception

Nous avons cherché en premier lieu les viticulteurs connus de notre Montreuillais et c'est avec plaisir que nous avons trouvé Monsieur le Maire de Montreuil Bellay au stand Alliance, présent en sa qualité de président de la coopérative de Saint Cyr en Bourg "Robert et Marcel" qui discutait avec le président de la Fédération Viticole, Monsieur Menestreau
Le Saumur Puy Notre Dame était également présent sur les emplacements du Domaine de la Paleine de Marc Vincent ou du Domaine des Guyons de Franck Bimont du Puy Notre Dame
Nous nous sommes arrêtés également au domaine du "Vieux Pressoir" du Vaudelnay chez le successeur de Bruno Albert pour y découvrir un logo modernisé et très réussi pour les bouteilles de la récolte à venir



Marc Vincent du Domaine de la Paleine, médaille d'or du Saumur Puy Notre Dame

Sur notre dernier parcours une rencontre avec Madame Flao, présidente des Saumur Bulles et de la Cave de Grenelle pour découvrir enfin à la sortie le grand stand de la Collégiale des Domaines de Loire du Puy Notre Dame
Deux dernières rencontres agréables avec Christian Asselin, chercheur de l'INRA, bien connu de la profession qui nous a annoncé la sortie prochaine d'un livre sur le chenin et le directeur de cabinet de Christophe Béchu , le sénateur Maire d'Angers, avec lequel j'avais travaillé lorsque j'étais élu
En conclusion une après midi pleine de surprises d'une très belle cuvée de l'année et d'un salon international où les acheteurs étrangers semblaient s'en donner à cœur joie



Le Montreuillais représenté par Madame Flao, présidente des Caves de Grenelle

REVUE DE PRESSE

LU DANS SAUMUR KIOSQUE

Le Président Gillet annonce près de 40 millions d'investissements aux entreprises du BTP

Ce 1er février, le Président du Conseil Départemental, Christian Gillet et son Vice-Président, Jean-Pierre Chavassieux recevaient les représentants des entreprises du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP). Il leur a annoncé que d'ici à 2021, la collectivité départementale a budgété 39.5 millions d'euros de dépenses sur les 5 prochaines années en matière de travaux de voirie, aménagement d'ouvrages mais aussi de collèges, entretien du patrimoine départemental ou encore numérique.
« Suite aux inquiétudes dernièrement exprimées par les professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics en matière d'investissements publics locaux, le président du Conseil départemental de Maine-et-Loire, Christian Gillet, et le vice-président en charge de l’éducation, des routes et des transports, Jean-Pierre Chavassieux, ont rencontré le lundi 1er février les représentants de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb 49) ainsi que ceux de la Fédération des Travaux Publics de Maine-et-Loire.
Au cours de ces réunions, Christian Gillet a souhaité rassurer les acteurs du secteur quant à la volonté du Conseil départemental de soutenir la commande publique et d’offrir de la visibilité, « malgré un contexte budgétaire difficile lié à la baisse des dotations de l’Etat et la hausse des dépenses sociales », a-t-il avoué.

23 millions pour la voirie et les ouvrages

A cette occasion, il a présenté les orientations du Département en matière de programmation des investissements dans les domaines des routes et du bâtiment sur les six prochaines années. « Conformément au projet départemental Anjou 2021 adopté le 11 janvier, ce sont ainsi près de 23 millions d’euros par an qui seront investis par le Département dans le domaine des routes jusqu’en 2021 », a-t-il ajouté. « L’année 2016 sera ainsi consacrée à des chantiers d’aménagement d’ouvrages d’art (pont sur la Loire à Saint-Florent-le-Vieil, pont de la Grande Planche à Liré), de sécurisation (voie de liaison entre la route d’Angers et de Thouarcé à Martigné-Briand, création d’un carrefour à la Tessoualle…) ou de réparations de chaussées (10 opérations). Soit un niveau d’investissement en hausse de +15 % par rapport à 2015 », a détaillé Jean-Pierre Chavassieux.

10 millions pour les collèges, 5 pour le patrimoine et 1.5 pour le numérique

Dans le domaine des collèges, près de 10 millions d’euros seront investis en 2016 pour la rénovation d’établissements (travaux de mise en accessibilité, d’économies d’énergie, de sécurisation ou de restructuration). Et près de 5 millions d’euros au titre du patrimoine immobilier du département (Centre Foch, village Saint-Exupéry, Isle-Briand, Saint-Aubin…). Sans compter les travaux générés indirectement suite à la vente de biens appartenant au département. Enfin, plus de 1,5 million d’euros seront consacrés au déploiement du Très haut débit numérique.

"Apporter une réponse à la croissance et l'emploi"

« Dans cette période contrainte, il s'agit d'un niveau d'investissement particulièrement significatif », a rappelé Christian Gillet.« Par un maintien à un haut niveau de nos investissements, nous entendons poursuivre l’aménagement de notre territoire mais également apporter une réponse efficace au retour de la croissance et de l’emploi ».

PISCINE VAL DU THOUET

Le 16 février, la piscine de Saumur se transforme en salle de cinéma

Le mardi 16 février, le maillot de bain sera de rigueur à la piscine du Val de Thouet, à Saumur ! La Direction des Équipements Sportifs de Saumur Agglo organise en effet une soirée « Aqua Ciné », la toute première à Saumur, avec la projection de « L’Odyssée de Pi »... Une soirée cinéma qui reste dans la dynamique de « faire mieux avec autant (voire moins) », portée par Jackie Goulet, vice-président de l'Agglo en charge des piscines. Les organisateurs attendent environ 230 personnes...

La soirée « Aqua Ciné », c'est la grande nouveauté 2016 des piscines de Saumur Agglo ! Une fierté qu'ont tenu à communiquer ce mardi 2 février Jackie Goulet, vice-président de Saumur Agglo en charge des piscines, Stéphane Robin, directeur des piscines de Saumur Agglo, et Guillaume Kling, chef de bassin et adjoint à la direction des équipements sportifs de Saumur Agglo. Le mardi 16 février prochain, à partir de 18h30, la piscine du Val de Thouet attend quelques 230 personnes pour une séance de cinéma... et tout cela les pieds dans l'eau !

Un concept novateur, une première à Saumur

Enfiler son maillot de bain avant de voir un film, c'est le concept de « l'Aqua Ciné » ! Pour cette première, les 230 personnes attendues, sur une capacité maximale de 533 places (un seul bassin sera ouvert), pourront voir le film (« L’Odyssée de Pi ») sur des fauteuils gonflables installés dans le bassin sportif. Pour cette occasion, la température de l'eau sera de 32°C ! Des transats seront également à disposition des usagers sur les plages autour du bassin. La transformation de la piscine en « salle de cinéma » sera réalisée par les personnels des piscines et les équipes de la Direction des Affaires Culturelles (DAC) qui officient habituellement au Théâtre-Le Dôme. Pour cette séance originale, l'ouverture des portes est programmée à 18h30 et la projection débutera à 19h15 dans le bassin sportif (les autres bassins seront fermés). Un espace rafraîchissement sera tenu par un groupe de l'équipe Unis-Cité et permettra à chacun de pouvoir profiter de jus de fruits et de fruits frais. Le projet des jeunes d'Unis-Cité, en partenariat avec la Direction des Équipements Sportifs, a pour objectif de sensibiliser les usagers sur les bienfaits d'une bonne hygiène alimentaire, notamment devant un écran.

« L’Odyssée de Pi », un film nommé 11 fois aux Oscars

Produit et réalisé par l’américain Ang Lee en 2012, « L’Odyssée de Pi » est adapté du roman à succès « Histoire de Pi » de Yann Martel. Il a été nommé à onze Oscars dont celui du meilleur film en 2013. Il fut le film le plus récompensé lors de la cérémonie avec quatre Oscars dont celui du meilleur réalisateur pour Ang Lee. Le film raconte l’histoire extraordinaire d’un jeune indien, Piscine Molitor Patel dit Pi, fils du directeur d’un parc zoologique à Pondichéry. Sa famille, ne pouvant plus tenir le zoo, elle vend les animaux, et embarque à bord d’un énorme cargo pour le Canada. À la suite d’un naufrage, Pi se retrouve à la dérive dans l’océan à bord d’un radeau de sauvetage accompagné d’un tigre du Bengale. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité mais aussi faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

Infos pratiques : Mardi 16 février 2016, à partir de 18h30, à la piscine du Val de Thouet de Saumur (projection à 19h15). Les portes seront fermées de 15h à 18h30. Cette soirée est réservée aux adultes et adolescents. Possibilité de réservation et paiement à l’avance (non remboursable) à l’accueil de la piscine du Val de Thouet. Tarif : prix d’une entrée classique, soit 4 euros pour les adultes (aucun abonnements piscine) et 3 euros pour les moins de 18 ans, les demandeurs d’emplois, les étudiants et les personnes à mobilité réduite. Places limitées. Plus de renseignements à l'accueil de la piscine du Val de Thouet, Boulevard de la Marne à Saumur, par téléphone au 02 41 50 45 55 ou sur www.agglo-saumur.fr.

2 Février 2016

Par Dominique Monnier, lundi 1 février 2016 à 18:57 :: Informations cantonales

LU DANS ANGERS INFO

Pas de baisse du budget de la protection de l'enfance

Le Président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire, Christian Gillet voulait revenir sur les chiffres importants consacrés au budget 2016 de la protection de l’enfance suite à certains amalgames.
En effet, l’encadrement des enfants placés à un coût.
Les financements du Maine-et-Loire sont bien supérieurs à la moyenne nationale et restent constants, voir en augmentation contrairement aux rumeurs de baisses, annonce l’ancien médecin.
Le président du Conseil départemental commence par annoncer que « le budget de l’aide sociale à l’enfance est le premier des budgets du département » contrairement à beaucoup d’autres.
Ce budget était à 99 millions d’euros l’année dernière et ces chiffres ne changeront pas pour 2016.
Néanmoins, une réduction du budget de 3% concerne le fonctionnement interne des services mais ne touche pas les établissements pour enfants, ni les prix de journée.
L’amélioration du service est souhaitée.
Pour en convaincre plus d’un, Christian Gillet donne les premiers éléments du récent rapport définitif de la Chambre régionale des comptes sur les finances de la collectivité sur la période 2010-2014 ( Christophe Béchu était alors président de la collectivité).
Sur la protection de l’enfance, les « dépenses de la prise en charge des enfants du Maine-et-Loire sont supérieures de 8 à 9% par rapport aux autres départements ». Sur 1900 enfants placés, 90% le sont par décision de justice. Il s’agit d’un chiffre particulièrement élevé en comparaison aux autres départements.
« La moitié est en établissement et l’autre en famille d’accueil ».
Le coût d’un enfant en famille d’accueil est de 90€ par jour alors qu’en établissement, il est de 190€ financé par le département.
En Maine-et-Loire, les enfants ont une durée de placement plus longue que dans les autres départements. Cela explique les dépenses par habitants supérieures de 30% (72€) au reste de la France.
Le taux d’encadrement est aussi plus élevé dans les maisons d’accueil du Maine-et-Loire avec un adulte pour un enfant.
« Le coût du placement d’un enfant pour un an est plus élevé de 20 000€ dans le département par rapport à la moyenne nationale ».
Le souhait est donc de placer plus d’enfants en famille d’accueil au niveau financier mais surtout au niveau éducationnel.« 100 enfants sont placés à l’extérieur du département et nous avons 70 places vides dans les établissements », il en reste aujourd’hui quatre. Les problèmes psychiatriques des enfants et les besoins augmentent, ils vont donc être redéfinis. « Près de la moitié des enfants sont en fratrie mais les établissements n’y sont pas adaptés ».
Une campagne auprès de familles d’accueil va être lancée afin d’en obtenir 100 supplémentaires.
Les douze associations s’occupant de ce sujet vont être reçues et un appel à projets va être effectué entre mai et juillet 2016 afin de répondre à ces nouveaux besoins. Le personnel va être réorganisé et peut-être réduit, « on dépense plus qu’on ne devrait puisque l’on paie des places vides ».
Il est souhaité que les enfants placés à l’extérieur du Département occupent les places vides en Maine-et-Loire. 14 millions d’euros vont être investis dans la reconstruction du Village Saint-Exupéry, Foyer de l’Enfance.
« Il faut que chacun assume ses responsabilités ».