SALON DE L'AGRICULTURE

Mardi dernier j'accompagnais le président du Conseil Général au salon de l'agriculture en ma qualité de vice président en charge de cette filière
Cette journée est traditionnellement celle des départements des Pays de Loire et un soutien aux producteurs et éleveurs de l'Anjou La matinée est généralement consacrée à la visite des exposants angevins parmi lesquels j'ai pu saluer ceux du canton que représentent la Cave coopérative de Saint Cyr en Bourg et la société Fransal de Montreuil Bellay
Marc Bonnin, maire de Montreuil Bellay et également président de la coopérative nous a accompagné
Le président de la Chambre d'agriculture et les administrateurs nous ont guidé en qualité de chambre invitante dans une ambiance très agréable
Ensuite nous nous sommes prêtés aux visites protocolaires dans les bureaux de la FDSEA, des fédérations des fruits et légumes et du porc
A chaque arrêt chaque président national nous faisait part de l'état de sa filière et c'est ainsi que nous avons appris que la porcine était en grosses difficultés
Un peu de repos le midi avec un plat sur le stand de la Normandie et l'après midi a été consacré à la visite des nombreux éleveurs angevins récompensés
En fin de journée nous sommes repartis vers la capitale angevine après avoir effectué plus de huit kilomètres à pieds uniquement dans le salon parisien



A la FNSEA, une angevine , Christiane Lambert, première vice président nationale, ici avec le président Gillet, nous a accueilli



Discussion avec le président national de la FNSEA, Xavier Beulin



On croise Bruno Retailleau, sénateur et président du Conseil Général de Vendée



Lors de notre visite à la filière porcine, nous avons rencontré Bruno Lemaire

LU SUR LE SITE INTERNET DU COURRIER DE L'OUEST

Les élections départementales se dérouleront les 22 et 29 mars prochains et les candidats peuvent officiellement faire acte de candidature à compter de ce lundi 9 février.

Parmi les sortants, beaucoup manqueront à l'appel : Serge Piou (Montrevault, 56 ans, élu depuis 2011), Gérard Delaunay (Candé, 66 ans, élu depuis 1998), Jean-François Bonsergent (Le Lion d’Angers, 66 ans, élu depuis 2001), Michel Bourcier (Le Louroux-Béconnais, 61 ans, élu depuis 2008), Christian Rosello (Saint-Florent-le-Viel, 64 ans, élu depuis 1998), Jean-Marie Gaudin (Saint-Georges-sur-Loire, 71 ans, élu depuis 2011), Dominique Monnier (Montreuil-Bellay, 71 ans, élu depuis 2001), Jean Touchard (Noyant, 73 ans, élu depuis 1994), Claude Desblancs (Angers nord-est, 72 ans, élu depuis 1988), Gérard Pilet (Angers est, 70 ans, élu depuis 1998), Michel Mignard (Chemillé, 65 ans, élu depuis 2001), Jacques Hy (Montfaucon-Montigné, 63 ans, élu depuis 1994), Michel Piron (Thouarcé, 71 ans, élu depuis 2001), Jean-Michel Marchand (Saumur Nord, 67 ans, élu depuis 2004), Paul Jeanneteau (Châteauneuf-sur-Sarthe, 57 ans, élu depuis 2001) ou enocre Stella Dupont (Chalonnes-sur-Loire, 41 ans, élue depuis 2004).

Ces retraités à la pelle sont le symptôme d'une collectivité en crise.

Pris entre la montée en puissance de la Région ou des communautés de communes d'une part, et l'émergence des communes nouvelles d'autre part, le Département se cherche un avenir.

Réponse de Dominique Monnier au Courrier de l'Ouest

En premier lieu les titres du Courrier de l'Ouest ne correspondent à rien
Dans le journal on peut lire "Sauve qui peut" et "les vieux grognards"
Les conseillers généraux n'ont pas peur et ne grognent que vis à vis de l'Etat qui ne remplit pas ses obligations
Ces retraités n'ont rien à voir avec une collectivité en crise
La crise est au niveau du gouvernement qui pour la première fois provoque des élections de conseillers départementaux qui ne connaitront leur compétence qu'après leur élection
Seule la compétence sociale est sure de lui être attribuée, cette fameuse compétence qu'aucune autre collectivité ne réclame
Et pour cause, elle n'est pas compensée!!!!

L'état a failli à sa parole de 80 millions d'euros de non compensation dans les aides sociales (APA, RSA, PCH) pour l'année 2014
Mais si cela continue de cette façon, les départements ne pourront plus payer les allocations dès la moitié de l'année 2015

C'est alors que tout le monde manifestera mais personne ne pourra dire qu'il n'avait pas été alerté par les conseillers généraux actuels

Il est normal que beaucoup d'entre nous arrête
Il s'agit d'un changement de génération
Plusieurs causes, l'âge, la diminution du nombre des cantons, la parité et le cumul des mandats
Nous étions 41

L'âge :

Six ont aujourd'hui plus de 70 ans. Les électeurs demandent un rajeunissement
On ne peut pas aujourd'hui leur reprocher d'arrêter
Le contraire serait sujet à critique
D'autres auraient atteint cette barrière des 70 ans à mi mandat

La diminution du nombre des cantons :

Plusieurs conseillers auraient aimé repartir mais pourquoi présenter deux listes de même tendance
On a déjà vu ce que cela donne au niveau national
Pourquoi prendre des risques d'aider d'autres partis
Le consensus angevin est préférable même s'il est décevant pour ceux qui arrêtent encore jeunes

La parité et le cumul

Il est évident que la parité qui fera rentrer moitié de féminines et la loi sur le cumul des mandats obligent à un renouvellement important

C'est pourquoi le terme" sauve qui peut ne veut rien dire",
La non représentation me parait raisonnable pour éviter de les appeler effectivement des vieux grognards

Alors Messieurs les Journalistes , je sais qu'il faut vendre du journal mais un peu de réserve serait quelquefois préférable et aussi vendeur que des titres flambants sans signification

LE RSA DANS LE DEPARTEMENT DE MAINE ET LOIRE

Le budget « social » du Département de Maine-et-Loire c’est 350.000.000 € dont 100.000.000 € destinés à la protection de l’enfance.
Le RSA en Maine-et-Loire concerne plus de 21 000 foyers
Il correspond à une dépense totale de 7.000.000 € par mois et plus de 80.000.000 € par an
Il reste à la charge du Conseil général pour 35.000.000 € par an non compensé par l'Etat uniquement pour le RSA dans le Maine et Loire



Vue sur le cimetière du Puy Notre Dame hier soir

COMMISSION ECONOMIQUE

Tous les dossiers présentés dans ce blog à la date du 6 février ont fait l'objet d'un examen par la commission économique et seront proposés au vote de la commission permanente du 2 mars prochain
Il s'agissait de la dernière réunion de la mandature
L'ambiance était détendue et emprunte de respect et d'amitié entre les membres de la majorité et de la minorité. Cette commission avait été précédé d'un repas amical avec nos collaborateurs qui travaillent dans l'ombre pour les remercier de tout le travail réalisé ensemble pendant ses sept années
La composition en était la suivante
Michel Mignard, Président de la commission et vice président en charge de l'économie
Dominique Monnier, Vice Président en charge de l'agriculture et du tourisme
Florence Dabin, Vice Présidente en charge de l'enseignement supérieur



Les trois vice présidents: Florence Dabin, Michel Mignard et Dominique Monnier

Membres:
Pour la majorité: Paul Jeanneteau, Michel Piron, Philippe Chalopin et Guy Bertin



Les membres de la minorité : Stella Dupont, Jackie Goulet et Grégory Blanc



Jean Michel Lutzer, directeur du service agriculture et Mary Lamy, directrice du service Economie