Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dominique MONNIER

Blog de Dominique Monnier

Par Dominique Monnier, lundi 29 juin 2015 à 18:26 :: Informations cantonales

MARDI 30 JUIN 2015

FREQUENTATION



De 2008 à ce jour : 246.148 visiteurs

2015 :.. 39.962
2014 :.. 79.410
2013 :.. 59.273
2012 :.. 38.642
2011 :.. 13.258
2010 :.... 8.783
2009 :.... 4.293
2008 :.... 2.527

METEO DE LA REGION DE MONTREUIL BELLAY

Meteo Montreuil-Bellay


Pour le détail météo heure par heure
Tapez sur info en violet sur la dernière ligne

RETOUR DE VACANCES

Après huit jours de randonnées dans les Pyrénées,
Je reviens vers mon blog pour récupérer la revue de presse de la semaine passée et vous donner connaissance des divers articles
Le tourisme pyrénéen est magnifique, presqu'autant que l'Anjou que nous n'oublions pas
Et Il reste encore de la neige pour nous empêcher de passer

Quelques vues que j'ai sélectionné



Un lac parmi tant d'autres



Un autre lac, un peu plus haut, avec des rhododendrons et de la neige



La montagne se reflètent dans le lac



Vue en randonnée

REVUE DE PRESSE

LU DANS LE COURRIER DE L'OUEST

29 Juin 2015

Par Dominique Monnier, dimanche 28 juin 2015 à 16:07 :: Informations cantonales



Philippe Percher est également conseiller municipal au Vaudelnay
Il représentait les habitants lors de la concertation avec la commune
et le département pour la mise en sécurité de la route face à Fierbois







28 Juin 2015




27 Juin 2015


26 Juin 2015


25 Juin 2015


24 Juin 2015


23 Juin 2015


22 Juin 2015


21 Juin 2015


20 Juin 2015

Par Dominique Monnier, samedi 20 juin 2015 à 07:11 :: Informations cantonales

REACTION SUR LE CHATEAU DE MONTSOREAU
Suite à l'article du Courrier de l'Ouest du 18 Juin

Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler

C'est ce proverbe qu'auraient du répéter Frédéric Beaste et Sophie Saramito avant de parler de Montsoreau.
En effet le président Gillet vient de dévoiler le choix du département pour le château.
C'est cette possibilité connue des conseillers généraux du mandat qui vient de se terminer dont tous ont su rester discrets pour ne pas faire échec à ce beau projet d'envergure internationale.
La présidente du comité régional du tourisme ne faisait aucun procès d'intention dit elle mais s'interroge fortement sur une décision dont elle n'avait aucune connaissance.
Comme il est devenu une habitude à gauche et c'est une ligne de conduite constante, on met en avant Terra Botanica présentée comme une mauvaise gestion sans parler des 70 personnes qui y travaillent et des retombées économiques sur l'agglomération d'Angers.
Par contre le mot de privatisation semble être l'épouvantail comme une pancarte en tête d'une manifestation
Je m'interroge également de savoir si je n'ai pas perdu mes notions de droit car jusqu'à nouvel ordre un bail emphytéotique de 25 ans n'a jamais été considéré comme une aliénation.
Et puis dois je rappeler que les plus grands politiques qui ont utilisé les artifices de la privatisation ont été Mitterand et Jospin.
Le projet de la région était à but culturel, je me réjouis aujourd'hui que le département vous donne raison par son choix et cela va bien sûr rassurer la population puisque telle était votre inquiétude.
Quant à Frédéric Béaste qui avait peur de la braderie des bijoux de famille, il doit être rassuré.
Le privé n'est pas un étranger, le département n'aura pas un loyer de 200.000€ comme le soi-disant modeste investissement de la région à Fontevraud mais il économisera une somme identique d'entretien annuel mais qui sera loin de compenser malheureusement les sommes dues par l'état à la collectivité pour l'APA, le RSA et la PCH .
Et puis comme lui aussi parle de Terra Botanica et de sa gestion, pourrait il me dire combien coûtait annuellement sous sa mandature à la ville d'Angers la gestion du théâtre du Quai.
Il est vrai que la culture n'a pas de prix.

Dominique Monnier
Ancien président du Comité départemental du Tourisme

Montsoreau. De l'art contemporain s'installe au château

Le collectionneur international Philippe Méaille va faire du château de Montsoreau un centre d’art contemporain, avec les œuvres du collectif Art and Langage.

Il y a un an, Philippe Méaille, collectionneur, a proposé de faire dialoguer l’architecture du château de Montsoreau, une commune de 465 habitants, avec les œuvres d’Art and Langage dont il est le spécialiste international.

Des visites moins rigides

Art and Langage est un collectif d’artistes qu’on peut considérer avoir été, dans les années 1960, à l’origine de l’art conceptuel. « La plupart des œuvres demandent un effort de compréhension », remarque Philippe Méaille.

Il projette de travailler en partenariat avec les étudiants des écoles des Beaux-arts, pour imaginer des visites moins rigides qu'ailleurs. Des artistes d'Art and Langage se sont également montrés prêts à coopérer et venir en Anjou.

Ouverture toute l'année

Philippe Méaille a prévu d’investir au minimum à 2 millions d’euros de travaux d’aménagement.

Le collectionneur a l’intention d’ouvrir le château toute l’année. « Montsoreau ne sera pas un musée, mais un centre d’art contemporain qui alliera patrimoine, culture, et tourisme. »

LU DANS LE COURRIER DE L'OUEST















19 Juin 2015

Par Dominique Monnier, vendredi 19 juin 2015 à 06:37 :: Informations cantonales

FLEURISSEMENT DES COMMUNES

Le jury régional des villages fleuris va bientôt commencer sa tournée pour visiter les communes récompensées par une ou plusieurs fleurs
Il visite tous les deux ans chaque commune pour confirmer ou infirmer le label
Ainsi dans notre région il passera le 10 juillet sur la commune du Puy Notre Dame et peut être au Coudray Macouard ou Montreuil Bellay
Le jury départemental passera de son côté dans une dizaine de communes du département pour la qualification à la première fleur
Toutes les communes ne concourent pas mais font néanmoins des efforts significatifs
Un bel exemple concerne la commune du Vaudelnay qui a nettement amélioré son arrivée sur la route de Montreuil Bellay au Puy Notre Dame
Ainsi les habitants peuvent se rappeler les ruines de nombreuses maisons qui étaient situées à côté de l'arrêt de bus en plein virage avant de rentrer dans le bourg
Tout est aujourd'hui disparu et remplacé par une belle pelouse agrémentée de plantations
Félicitations à la municipalité pour cette initiative


Commune de Vaudelnay : Le fleurissement de l'abribus



Commune de Vaudelnay : Le virage agrémenté de magnifiques iris au printemps



Commune de Vaudelnay : La pelouse a remplacé les ruines

THEATRE D'ANGERS



Le dôme du grand théâtre d'Angers

Hier j'ai eu la chance d'assister au festival d'Anjou pour voir une pièce de Feydeau "Le fil à la patte"
Soirée décontractée dans le beau théâtre d'Angers sous la coupole dont l’élément majeur est la coupole peinte par Jules-Eugène Lenepveu, artiste angevin qui venait d’achever celle de l’Opéra de Paris, aujourd’hui masquée par l’œuvre de Chagall. Le thème des quatre Éléments – l’Air, la Terre, l’Eau et le Feu –


Le dôme du palais Garnier, l'Opéra de Paris

SCO D'ANGERS

La Ligue de Football vient de dévoiler le programme du prochain championnat de Ligue 1 saison 2015/2016.

Angers SCO qui vient d’accéder à la ligue 1 recevra pour son premier derby, son voisin nantais le 15 Août mais ce sont certainement les matchs événements qui intéresseront les supporters angevins comme le déplacement du SCO d’Angers à Marseille le samedi 26 septembre, le déplacement à Monaco le 31 octobre, le retour de l’enfant du pays Sofiane Boufal avec son club de Lille le 28 novembre et enfin la réception du PSG le mercredi 2 décembre.

La calendrier jusqu’à la trêve hivernale
SAMEDI 08.08.2015 Montpellier Hérault SC – Angers SCO
SAMEDI 15.08.2015 Angers SCO – FC Nantes
SAMEDI 22.08.2015 GFC Ajaccio – Angers SCO
SAMEDI 29.08.2015 Angers SCO – OGC Nice
SAMEDI 12.09.2015 FC Lorient – Angers SCO
SAMEDI 19.09.2015 Angers SCO – ESTAC Troyes
MERCREDI 23.09.2015 Angers SCO – Stade de Reims
SAMEDI 26.09.2015 Olympique de Marseille – Angers SCO
SAMEDI 03.10.2015 Angers SCO – SC Bastia
SAMEDI 17.10.2015 Toulouse FC – Angers SCO
SAMEDI 24.10.2015 Angers SCO- En Avant de Guingamp
SAMEDI 31.10.2015 AS Monaco – Angers SCO
SAMEDI 07.11.2015 Angers SCO – Stade Rennais FC
SAMEDI 21.11.2015 SM Caen – Angers SCO
SAMEDI 28.11.2015 Angers SCO – LOSC Lille
MERCREDI 02.12.2015 Angers SCO – Paris Saint-Germain
SAMEDI 05.12.2015 Olympique Lyonnais – Angers SCO
SAMEDI 12.12.2015 Angers SCO – FC Girondins de Bordeaux
SAMEDI 19.12.2015 AS Saint-Etienne – Angers SCO






LU DANS SAUMUR KIOSQUE

Le Grand Saumurois retenu au nombre des 12 pôles touristiques de France

Grâce au monde souterrain et l'itinérance à vélo porté par la Région, le Saumurois sera l'un des 12 territoires de France à bénéficier de subventions au titre des contrats de « structuration de pôles touristiques territoriaux » (SpôTT). Un appui en ingénierie de l’opérateur Atout France (l'Agence Nationale du Tourisme) financé par la Direction Générale des Entreprises dès cette année 2015, ainsi que d’une mise en valeur promotionnelle. Une belle réussite territoriale.

Lancés à l’initiative de Carole Delga, alors secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, les contrats de « structuration de pôles touristiques territoriaux » (SPôTT), ont pour objectif de valoriser les territoires et de mettre en avant leur excellence touristique en les accompagnant dans la structuration d’une offre de proximité de qualité. Chaque année, une sélection de pépites sur les territoires élus par un comité indépendant composé de représentants d’horizons divers : conseils départementaux, conseils régionaux, Ministère des Affaires Etrangères (1)

Le Saumurois retenu

En 2014, 46 candidatures ont répondu à l'appel à projet, du Gers à la Manche en passant par le Berry, le Languedoc ou les Pyrénées et 12 ont été retenus (2), dont le Saumurois. Un dossier déposé par Saumur Agglo en partenariat avec les communautés de communes de Doué la Fontaine, et Gennes mais aussi l'Abbaye de Fontevraud et l'Office de Tourisme du Saumurois.. Sophie Saramito, Vice-présidente de Saumur Agglo, présidente de l'office de tourisme mais aussi présidente du Comité régional du Tourisme se félicite : « Nous avons décidé d'engager notre territoire sur le thème phare "le Monde Souterrain et l'itinérance à vélo" afin de pouvoir mener un travail de développement touristique plus important encore et ce avec un accompagnement d'Atout France. Nous venons d'apprendre que notre candidature a été retenue. C'est une bonne nouvelle pour le Grand Saumurois qui confirme sa position forte dans l'économie touristique départementale et régionale. »
Pour Guy Bertin, président de Saumur Agglo, "une reconnaissance non seulement des richesses du territoire, mais aussi de la capacité de réunir les forces, publiques et privées, au service d'un développement commun."

18 Juin 2016

Par Dominique Monnier, mercredi 17 juin 2015 à 21:30 :: Informations cantonales


















17 Juin 2015

Par Dominique Monnier, mardi 16 juin 2015 à 20:56 :: Informations cantonales

VITICULTURE

Clarification de la loi EVIN
Le gouvernement a finalement choisi, malgré les annonces de Marisol TOURAINE, d'intégrer à la loi MACRON un amendement qui permettra de clarifier la loi EVIN en distinguant l'information de la publicité. Un choix qui, en terme de communication, devrait permettre de lever une forme d'ambiguïté préjudiciable à la filière viticole. La preuve qu'il y a bien un équilibre possible entre la loi EVIN qui mérite d'être appliquée dans un cadre parfaitement balisé et le réalisme économique. Le travail de mobilisation a porté ses fruits.

LUTTE CONTRE LE DEMARCHAGE TELEPHONIQUE

La liste anti-démarchage téléphonique prévue loi Hamon effective l’automne.
Les personnes qui refusent d’être démarchées pourront s’inscrire gratuitement et pour trois ans sur cette liste prévue par la loi Hamon. Des amendes sanctionneront les professionnels du démarchage téléphonique qui n’en tiendront pas compte.
Excédé par les coups de téléphone intempestifs de démarcheurs qui cherchent à vous vendre des assurances, des vérandas ou des fenêtres _ le fameux « Bonjour madame, vous êtes propriétaire ? ». Rassurez-vous, la solution est proche.
Adoptée en mars 2014, la loi Hamon, du nom de l’ancien ministre de la Consommation, prévoit de rendre effective une liste « anti-démarchage téléphonique ». Et le décret est (enfin) paru ( voir le décret n° 2015-556 du 19 mai publié le 21 mai 2015 au JO). L’article L121-34 du Code de la consommation a donc en effet été modifié de telle sorte qu’il prévoit désormais que « le consommateur qui ne souhaite pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique peut gratuitement s’inscrire sur une liste d’opposition au démarchage téléphonique ».
Quand pourra-t-on s’inscrire sur cette liste ? Il faudra attendre l’automne. D’ici là, le ministère de l’Économie aura retenu, après appel d’offres, l’organisme gestionnaire de cette liste d’opposition au démarchage téléphonique. Une fois cet organisme désigné (pour une durée de cinq ans), toute personne qui le désire pourra s’inscrire gratuitement sur un site internet dédié ou par courrier. Libre à elle de faire interdire son numéro de téléphone fixe et/ou celui de portable. L’inscription sera valable pour une période de trois ans, renouvelable.
Amende
Les professionnels de la prospection par téléphone avaient bien tenté de juguler leurs propres excès. Ils ont lancé en 2011 le site internet, www.pacitel.fr censé permettre aux gens de s’inscrire gratuitement sur une liste rouge. Mais cette expérience, basée sur le volontariat des entreprises réunies dans une association, s’est avérée peu convaincante.
Il en ira autrement avec le nouveau dispositif. En effet, les professionnels du démarchage téléphonique devront respecter le refus des personnes inscrites sur la future liste rouge - liste qu’ils devront mettre à jour au moins une fois par mois, sous peine de sanction. Le dispositif prévoit des amendes allant de 15.000 à 75.000 euros.








LU SUR INTERNET

LA VELO FRANCETTE

Un nouvel itinéraire baptisé La Vélo Francette, voit le jour et vient étoffer l’offre vélo du Grand Ouest de la France.

De la Normandie à l’Atlantique, La Vélo Francette c’est 630 km d’itinéraire cyclable balisé. En Pays de la Loire, l’itinéraire traverse la Mayenne, du nord au sud en empruntant le chemin de halage, l’Anjou, entre Angers et le Saumurois en longeant la Loire, et une partie de la Vendée et du Marais Poitevin. De Ouistreham à La Rochelle, La Vélo Francette propose une nouvelle expérience pour savourer les charmes des jolies villes et villages et la sérénité des campagnes françaises.

La Vélo Francette est inter connectée avec les autres grands itinéraires de l’ouest de la France. Les touristes à vélo peuvent rejoindre La Véloscénie (Paris - Le Mont-Saint-Michel) à Domfront, puis La Vélo Francette emprunte une partie de La Loire à Vélo entre Angers et Saumur, et à l’arrivée à La Rochelle, les plus courageux ont la possibilité de poursuivre sur La Vélodyssée pour prolonger la balade le long de l’Atlantique.

Les grandes étapes en Pays de la Loire

En longeant le chemin de halage de la Mayenne jusqu’à Angers (environ 150 km). Une étape familiale de la Vélo Francette sur le chemin de halage de la Mayenne à la découverte d’un patrimoine naturel exceptionnel, de ses maisons éclusières, et de ses belles demeures bourgeoises. Les coteaux de la rivière dévoilent, à chaque méandre, ici un château, là un moulin ou encore sur la rive opposée un village et son port fluvial, proposant au regard du touriste à vélo d’agréables points de fuite stimulant sa progression. Après cette carte postale champêtre, le randonneur arrive aux portes de la ville du bon roi René : Angers.

Le Val de Loire, d’Angers à Montreuil-Bellay (environ 75 km). Le Val de Loire irradie de sa lumière cristalline le riche patrimoine qui jalonne ce tronçon, à redécouvrir sous le prisme de La Vélo Francette. À Gennes, vous pouvez choisir de rouler vers Saumur soit par la rive droite, soit par la rive gauche. Deux possibilités, pour varier les plaisirs et saisir les différences de nuances d’un rivage à l’autre. À travers villages, champs et coteaux viticoles du Saumurois, l’étape se termine au pied de la dernière cité fortifiée d’Anjou, Montreuil-Bellay, labellisée Plus Beaux Détours de France et Petite Cité de Caractère.

Le Marais Poitevin, (environ 10 km dans sa partie vendéenne). Un doux parfum iodé commence à planer dans l’atmosphère : la côte Atlantique approche. Mais avant de rejoindre La Rochelle, vous traverserez un paysage singulier qui ne vous laissera pas indifférent. Le Marais Poitevin vous ouvre ses portes, comme celles de ses abbayes qui surplombent canaux et prairies verdoyantes.

LU DANS SAUMUR KIOSQUE

Montreuil : une peintre propose de réaliser votre portrait gratuitement.

Stéphanie Lécuyer, artiste peintre à Montreuil-Bellay, est à l'initiative d'un projet artistique original et totalement bénévole, lancé au mois d'avril dernier. Avec « Les Visages de Montreuil », elle propose aux habitants de réaliser gratuitement leur portrait à l'huile. L'objectif est de collecter une centaine de tableaux, au minimum, afin de pouvoir tous les exposer à Montreuil-Bellay, dans environ neuf mois...



Au bord de l'eau, Stéphanie Lécuyer s'adonne à sa passion.

Stéphanie Lécuyer vit et travaille dans la commune de Montreuil-Bellay. Née à Caen en 1966 dans une famille tournée vers les arts, elle a montré très jeune des aptitudes pour le dessin et la peinture. Privilégiant une formation classique à travers différents ateliers, elle travaille la peinture à l’huile, le pastel et toutes les techniques de crayon. Sa pratique artistique fait constamment référence au dessin, qu’elle pratique avec beaucoup de bonheur. Toutefois, l’utilisation de la couleur lui permet de dépasser la stricte limite du trait en jouant avec des masses, des ombres et des lumières très contrastés qui construisent une image puissante de son sujet et expriment également des émotions parfois violentes.

Des œuvres présentes dans plusieurs pays.

Si elle aborde volontiers paysages ou natures mortes, son travail la ramène sans cesse vers l’étude du corps humain à travers lequel elle s’attache à représenter une Humanité confrontée à ses doutes et sa lutte pour la vie. Nus, scènes de genre mettant en avant la figure humaine et portraits sont ainsi ses sujets de prédilection. Férue d’Histoire de l’Art, elle a étudié les Maîtres anciens et contemporains : Caravage, Degas, Egon Schiele ou encore Lucian Freud sont parmi ses références. Son travail est régulièrement proposé au public dans des Marchés d’Art Contemporain, dans des expositions personnelles ainsi qu’à son atelier. Ses œuvres sont présentes dans des collections privées en France, à Malte, en Angleterre, en Allemagne, au Japon ainsi qu'aux États-Unis.

« Je veux représenter la ville à travers ceux qui l'habitent ».

Stéphanie Lécuyer nous explique la nature de son initiative : « C'est un projet totalement bénévole, qui inclut tous les habitants et qui va durer pendant plusieurs mois. Je propose à tous les Montreuillais qui le souhaitent de poser pour moi, afin que je réalise leurs portraits à l'huile gratuitement, dans un format identique et en gros plan. À la fin du projet, dans neuf mois probablement, nous exposerons tous les portraits à Montreuil-Bellay. J'ai appelé mon projet artistique « Les Visages de Montreuil ». C'est une idée qui m'est venue au retour du voyage, ça date maintenant... Cela concerne tous les habitants et j'insiste sur le fait que chacun est le bienvenu, tous âges et conditions confondus, pas uniquement les commerçants ou les « notables ». Je veux représenter la ville à travers ceux qui l'habitent ».



Un projet débuté en avril dernier, avec l'accord de la Mairie.

« Les gens ne sont pas obligés de poser, ce qui peut être long... Je fais aussi des croquis et je travaille d'après une photo que je prends moi-même. Mais, bien sûr, on peut poser et travailler de visu. J'ai parlé de ce projet avec la Mairie, en avril dernier, et j'ai commencé aussitôt. Comme j'ai ouvert une galerie-atelier pour l'été sur la place du marché à Montreuil-Bellay, à La Gente Dame, je peux facilement rencontrer les gens. Ainsi, je souhaiterais qu'un maximum d'habitants soient au courant puisque je veux réaliser une centaine de portraits minimum. Je veux donc faire connaître le projet par tous les biais possibles. Neuf mois ne seront pas de trop car je réalise ce projet en plus de mon travail habituel. J'ai déjà une liste de personnes qui se sont portées volontaires. En général, les gens aiment beaucoup l'idée, c'est bénévole, participatif, inter-générationnel et ça crée du lien », conclut Stéphanie, que vous pouvez joindre au 06 75 24 77 58.

ANGERS

Angers en tête des 50 villes françaises où il fait bon vivre. C'est le résultat de l’enquête du magazine "L'Express" menée pour son hors-série "Changer de région", actuellement en kiosque.

Mention très bien! Angers décroche une note de 16,5/20 au classement annuel (1) des villes où il fait bon vivre et se maintient ainsi sur la plus haute marche du podium. "C’est avec plaisir, fierté et émotion que j’accueille cette distinction que je tiens à partager avec mes prédécesseurs Jean-Claude Antonini et Frédéric Béatse, témoigne le maire Christophe Béchu. Je suis particulièrement sensible à la première place obtenue dans la catégorie 'solidarités'. Depuis toujours, Angers est une terre d’échanges, de rencontres et de brassage. C’est un de ses atouts. Ce prix revient à toutes les forces vives, privées comme publiques, qui font d’Angers ce qu’elle est. C’est bien entendu encourageant et cela nous conforte dans cette ambition de maintenir une qualité de vie que beaucoup de villes nous envient. Mais le classement révèle également quelques points à améliorer, notamment en matière de développement économique. Ce à quoi nous mobilisons toute notre énergie."

Angers ville durable

Pour réaliser son enquête, L’Express a retenu cinq grandes thématiques comme autant d’atouts possédés par les villes: les atouts "écolos" et économiques, la mobilité, la santé et la solidarité. "Cette année, nous avons orienté le classement sur l’aspect durable des villes. Celles où il fait bon vivre aujourd’hui et où il fera bon vivre demain, explique Pierre Falga, journaliste coordinateur de l’enquête. L’idée du palmarès est aussi de donner des clés aux Français qui souhaitent bouger. En effet, ils sont plus d’un million chaque année à changer de région. Parmi eux, 200 000 Parisiens."

20/20 en matière de solidarités

4e pour ses atouts "écolos", 6e pour la santé, 17e pour la mobilité et 20e pour l’économie, Angers se hisse en tête dès qu’il s’agit de solidarités. "Angers est première du classement général car bien placée sur tous les indicateurs, souligne le journaliste. Être leader pour tout ce qui touche aux solidarités signifie par exemple que les inégalités entre les revenus ne sont pas trop importantes et le nombre de logements sociaux et de places en crèche est adapté."

A noter: Angers est accompagnée sur le podium par ses voisines Nantes (15,5/20) et Rennes (15,4/20). Un plébiscite pour les villes de l’Ouest auxquelles on peut ajouter Tours (6e) ou encore Le Mans (14e) et La Rochelle (17e).

(1) L’enquête porte sur les 50 agglomérations de province les plus peuplées. Toutes ces structures intercommunales comptent au moins 100000 habitants rassemblés autour d’une ville centre d’au moins 50000 habitants.
Les 24 indicateurs de l’enquête ont tous été collectés auprès d’une source officielle. Pour chacun d’eux, la note de 20 a été attribuée à la ville qui termine en tête. La deuxième obtient 19,6, la troisième 19,2... jusqu’à la 50e et dernière créditée de 0,4/20.

VITICULTURE

En dégainant le 49-3, le gouvernement enterre l'amendement sur la loi Evin qui avait l'intelligence de distinguer information et publicité sur le vin.
Malgré le vote d'une majorité de parlementaires, suite aux annonces de Marisol Touraine indiquant hier soir que le gouvernement "fera tout ce qu'il peut pour que l'amendement soit supprimé", le 49-3 permet aux socialistes de s'en débarrasser de façon autoritaire...et idéologique.
Le vin français est sans nul doute l'un des produits qui s'exporte le mieux
L'art de se mettre une balle dans le pied !

16 Juin 2015

Par Dominique Monnier, mardi 16 juin 2015 à 06:57 :: Informations cantonales
















15 Juin 2015

Par Dominique Monnier, dimanche 14 juin 2015 à 19:03 :: Informations cantonales

GALA DE L'UAM DANSE DE MONTREUIL BELLAY



La salle était pleine

Dimanche après midi j'assistais à la quatrième représentation du gala de danse 2015 du club de Montreuil Bellay
La salle de la Closerie était comble et on sentait dès le début que le spectacle allait être mené avec beaucoup de vivacité et de qualité
De nombreux jeunes et des plus grands se succèdent et sont applaudis par le nombreux public constitué en grande partie de parents
Ces deux heures de spectacle se sont terminées par un mot de la présidente qui a remercié chaleureusement la professeur de danse
Bref on sentait de la chaleur humaine dans cette association et on ne peut que féliciter les bénévoles et les membres du bureau qui ont
mérité le succès de cette manifestation qui fait honneur à la région de Montreuil Bellay



Les treize ans en spectacle



Les remerciements à la professeur et à la présidente

14 Juin 2015

Par Dominique Monnier, dimanche 14 juin 2015 à 06:28 :: Informations cantonales

CARTE POSTALE DU PUY NOTRE DAME

Une nouvelle carte postale de la collection de

http://ponotdecoeur.blogspot.fr/



Monsieur et Madame Soulard, tailleurs au Puy Notre Dame, devant leur maison aujourd'hui abattue
Elle se trouvait en face de la petite porte de la Collégiale, dans le renfoncement entre la maison de
Paul Corvez et l'ancienne boulangerie Lemeunier

COMMUNES DU PUY NOTRE DAME ET DU VAUDELNAY





FETE DE LA MUSIQUE AU PUY NOTRE DAME

C'était vendredi soir au pied de la Collégiale,
dans la rue du même nom, fermée à la circulation pour l'occasion.
Félicitations aux commerçants pour cette deuxième édition



Pour l'apéritif après l'eau du matin le groupe, les P.M.E. ,a
chauffé au sec l'ambiance de la rue pendant les repas



Monsieur le Maire, Patrice Mouchard, était présent avec ses adjoints,
Eric Gachiniard, Luc Jourdain et Hélène Augereau et Bruno Albert,
adjoint au maire du Vaudelnay



Avant l'arrivée du groupe, Mr Brown, qui clôturait la soirée pour les jeunes, certains adultes ont reproduit un tableau qui ressemblait aux joueurs de cartes de Marcel Pagnol,



12 Juin 2015

Par Dominique Monnier, jeudi 11 juin 2015 à 20:53 :: Informations cantonales

FESTIVAL BD DE MONTREUIL BELLAY

Réponse de Dominique Monnier à Marc Defois

J'ai lu dans la presse que le président du festival BD de Montreuil Bellay avait indiqué que le département n'avait pas subventionné cette manifestation pour l'année 2015.
Le Festival de Montreuil-Bellay a été par le passé systématiquement subventionné par le Département, dans le cadre de l’enveloppe de 50 000 € dédiée chaque année à la Convention d’animation et de développement culturel (CADC) conclue avec le Pays Saumurois.
Jusqu’à la convention 2013/2014, il a ainsi bénéficié d’une aide départementale de :
- 3 000 € sur la saison 2010/2011
- 2 000 € sur 2011/2012
- 3 000 € sur 2012/2013
- 3 000 € sur 2013/2014.
Quand, en janvier 2014, le Pays saumurois a fusionné avec le SCOT du Grand Saumurois pour devenir le Syndicat mixte du Grand Saumurois, ce dernier a repris la gestion de la CADC 2013/2014 en cours. Le Bureau du Grand Saumurois s’est ensuite prononcé en faveur de la poursuite de ce partenariat pour l’élaboration de la CADC 2014/2015, le syndicat se posant comme instance de coordination, d’animation et d’échange entre les quatre EPCI et étant désormais signataire de la convention.
Il est ainsi devenu l’interlocuteur du Département, auquel il a soumis pour la CADC 2014/2015, un programme d’actions dans la perspective à terme d’un projet culturel à l’échelle du Grand Saumurois. Les échanges ont donc porté sur des choix prioritaires à effectuer entre les différentes opérations proposées par le Grand Saumurois pour un financement départemental.
Le festival de BD de Montreuil-Bellay n’y figurant pas, le Département n’a donc jamais eu à se prononcer sur une quelconque demande.
A la demande du responsable de la convention culturelle, le département a appelé M. Defois, le Président du Festival. Il a expliqué que par deux fois, il avait fait des démarches auprès des responsables du Grand Saumurois pour appeler leur attention sur sa manifestation 2015, sans recevoir de réponse.
Il lui a été rappelé qu’à leur décharge, il s’était agi d’une année de transition.
Il lui a également été reprécisé que le Département ne pouvait évidemment se prononcer que sur les dossiers qui lui étaient proposés par la collectivité signataire de la CADC, habilitée à faire des choix préalables sur son territoire.
Le Festival de BD n’ayant pas été retenu, le Département n’avait tout simplement pas eu à se prononcer sur une aide, qu’il n’avait d’ailleurs jusqu’alors jamais refusée.
Je suis désolé que le département dans le discours d'inauguration soit désigné comme responsable alors qu'il n'aurait jamais du être dénoncé.
Je regrette cette attitude pour une manifestation que j'ai toujours soutenue lorsque j'étais conseiller général

Dominique Monnier






Note de Dominique Monnier:

Je rappelle la réponse que j'avais faite au mois de mai à Monsieur Blanc sur le même sujet que je transcris littéralement et que j'ai également complétée

Bravo Monsieur le Président du Conseil Départemental pour votre réponse
Trop, c'est trop
Monsieur Grégory Blanc, chef du groupe de la minorité au Conseil Départemental, ne manque pas de culot
Tous ses candidats aux dernières élections ont fait campagne en indiquant qu'il fallait que le futur Conseil Départemental se recentre sur ses compétences obligatoires
Mesdames et Messieurs les électeurs, reprenez tous les prospectus de chacun des candidats
Eh bien le financement de l'aide aux vacances n'est pas une obligation, ni une compétence obligatoire
Bien entendu Monsieur Blanc peut se targuer aujourd'hui d'avoir voter contre
Mais pourrait il me préciser quel budget de 800 millions d'euros annuel a t'il voté depuis 7 ans?
AUCUN !!!
Il n'a donc pas voté le budget social, ni celui des routes ( ce n'est donc pas lui qui soutient le BTP), pas plus que celui de l'économie, du tourisme, de l'agriculture ou de l'environnement
Avec des raisonnements comme les siens, on peut supprimer le Conseil Départemental
Heureusement pour les bénéficiaires du RSA, de l'APA ou de la PCH, seuls les conseillers de la majorité ont voté le budget
Cela nous a permis de subventionner les communes pour développer leur projet dans les compétences obligatoires et même facultatives et de régler à chacun les allocations que l'Etat a mis à la charge de la collectivité, sans les compenser intégralement comme il s'y était engagé
Alors Monsieur Blanc au lieu d'attaquer le président Gilet, adressez vous à votre ami Monsieur Hollande pour défendre le budget du Conseil Départemental dont vous êtes membre
En obtenant les compensations promises, vous rendrez service à l'Anjou et à ses entreprises

En complément quand verrons nous un chef de groupe de la minorité responsable
L'argument de Terra Botanica ne veut rien dire. La décision de créer ce site a été prise à la quasi unanimité des conseillers généraux de la majorité comme de la minorité et pendant une période de croissance ignorant à l'époque la crise qui est advenue par la suite mais avec la création de 70 emplois et des retombées économiques pour l'agglomération d'Angers
De plus elle a permis au département d'obtenir qu'il soit pôle de compétitivité mondial du végétal
Qui est à la tête de l'état aujourd'hui si ce n'est vos amis de la minorité qui étranglent financièrement aujourd'hui les départements
Si les 11 millions d'euros de non compensation du RSA pour 2015 étaient versés, le conseil départemental n'aurait aucun souci pour financer les centres de loisirs
Alors quelle solution proposez vous Monsieur Blanc, une augmentation des impôts? le recours à l'emprunt ?
Vous êtes le premier à dénoncer ces mesures, tout en réclamant plus, toujours plus.
Alors il faut diminuer les actions d'autres commissions, par exemple l'entretien des routes dont le délai est passé de 10 à 18 ans!
Ce n'est pas raisonnable
Alors de grâce arrêtez la politique politicienne non constructive et essayez de collaborer avec la majorité pour le bien de tous
Il faut dire la vérité et arrêter de promettre ce qui n'est plus réalisable.
C'est ce qu'attendent les électeurs

Dominique Monnier
Ancien Conseiller Général

4 Juin 2015

Par Dominique Monnier, mercredi 3 juin 2015 à 21:23 :: Informations cantonales

CONSEIL D'ADMINISTRATION DE FLORILOIRE

Mardi matin j'ai présidé pour la dernière fois le Conseil d'Administration de Floriloire
Ce syndicat mixte a pour but de gérer la zone des Ponts de Cé pour la vente de terrains à des entreprises spécialisées dans l'horticulture et d'administrer la grande halle destinée aux grossistes de la profession
Il est composé de trois adhérents: le Département de Maine et Loire et les communes des Ponts de Cé et de Sainte Gemmes
Cette réunion devait permettre d'élire un nouveau conseiller départemental comme Président de la structure pour me remplacer
Ce syndicat est destiné à être dissous lorsque tous les terrains de la zone seront vendus
Jean Pierre Chavassieux, vice président du Conseil Départemental, a été élu président à l'unanimité
Il sera assisté de deux vice présidents, Joël Bigot, maire des Ponts de Cé et de Luc Bellard, adjoint au maire de Sainte Gemmes sur Loire
Le secrétaire sera Nooruddine Muhammad, conseiller départemental
Le conseil d'administration est composé en plus de :
Pour le Conseil Départemental de Bruno Cheptou et Marie Jo Hamard,
Pour la commune des Ponts de Cé de Messieurs Vincent Guibert et Olivier Caillé
Et de Marie Francoise Beaujean pour la commune de Sainte Gemmes sur Loire

Le nouveau Conseil d'administration:



Les élus des communes: Vincent Guibert et Olivier Caillé, Les Ponts de Cé, Marie Françoise Beaujean et Luc Bellard de Sainte Gemmes sur Loire



Les élus du Conseil Départemental : Bruno Cheptou, Nooreddine Muhammad,Marie Jo Hamard et Jean Pierre Chavassieux

COMITE DU TOURISME -RENCONTRE AMICALE

Mercredi midi j'étais convié par Laurent Boron, directeur du comité du tourisme, à un cocktail amical pour fêter mon départ
En réalité j'étais le seul invité à rencontrer mes collaborateurs qui voulaient me rendre hommage pour toutes les années passées ensemble ce qui m'a fait énormément plaisir
J'ai reçu de la part de chacun des mots de remerciements plein de sensibilité dont j'ai découvert la teneur après cette petite réception
J'ai ressenti beaucoup d'émotion ce qui m'a fait regretté une fois de plus l'unité exceptionnelle de cette merveilleuse équipe dévouée à la cause du tourisme départementale
Je leur ai d'ailleurs indiqué qu'il était dommage de partir au moment où vous pouvez faire profiter le département de votre expérience et des relations acquises mais il est plus sage d'arrêter en pleine possession de ses moyens
Merci à toute l'équipe avec laquelle j'ai eu l'impression de faire avancer le tourisme départemental dans une bonne humeur communicative qui est la base incontournable



Une partie de l'équipe en majorité féminine sur la photo



Hélène Ramsamy , responsable du service relation presse à laquelle on doit l'émission "Des racines et des ailes"sur l'Anjou, un travail de trois années de préparation et David Lamarre, du service commercialisation



Jacky Marie Il est discret mais il fait tout notre comptable , il sait même brancher le bluetooth du président



Les garçons, pas trop loin de l'apéro
De gauche à droite Natacha, Rodolphe , Fabien ,responsable de la communication, Adrien, de dos David, responsable du développement

2 Juin 2015

Par Dominique Monnier, mardi 2 juin 2015 à 07:20 :: Informations cantonales

ANJOU RESERVE PARLEMENTAIRE DU SENAT

Voici, sénateur par sénateur, le détail des sommes accordées :

▶︎ Christophe Béchu (Les Républicains) - 120 000 euros

Chatelais
5 000 €
Nature de la subvention : L’aménagement d'une maison de santé pluridisciplinaire rue principale.

Communauté de communes du Gennois
5 000 €
Pour l’équipement des micro-crèches de Chemellier et de Noyant-la-Plaine
.
Corné
10 000 €
Pour l'aménagement du centre bourg (4ème tranche).

Ingrandes-sur-Loire
5 000 €
Pour la construction d'un préau à l'école publique.

La Chaussaire
10 000 €
Pour la construction d'une garderie périscolaire et l'aménagement des espaces extérieurs.

La Prévière
10 000 €
Pour la construction d'un bâtiment à usage de restaurant scolaire, garderie périscolaire et salle socioculturelle.

La Séguinière
10 000 €
Pour la réhabilitation de la salle de sports Pierre-de-Coubertin.

La Tessoualle
10 000 €
Pour la réalisation des travaux d'aménagements extérieurs du pôle enfance.

Marans
5 000 €
Pour la réhabilitation des murs du restaurant "Le Brasse Bouillon”.

Montfaucon-Montigné
10 000 €
Pour l'extension de l'école publique "L'Oiseau de Feu" (2ème tranche).

Montilliers
10 000 €
Pour la restauration de l'église (4ème tranche).

Nuaillé
10 000 €
Pour l'aménagement des abords de l'équipement multiservice.

Saint-Aubin-de-Luigné
10 000 €
Pour l'aménagement d'un terrain multisport.

Saint-Michel-et-Chanveaux
10 000 €
Pour la restructuration et la mise aux normes du bâtiment regroupant la mairie, la salle polyvalente et le restaurant municipal.

▶︎ Corinne Bouchoux (Europe Ecologie Les Verts) - 126 000 euros

Act up
8 000 €
Pour le projet « information=pouvoir ».

Association Idées en Fleurs (Maisons folles - Lille Ronchin)
3 000 €
Pour 15 maisons folles : parcours d'art contemporain à travers des maisons individuelles.

Associartion SAAS
8 000 €
Pour la rédaction, édition et distribution d’un Répertoire des acteurs culturels (spectacle vivant) en Maine-et-Loire.

Association des Doctorants en histoire de l'Université d'Angers
500 €
Pour le financement d’une journée d’étude.

Association des personnes malades et handicapées 49
5 000 €
Pour l’animation des « ateliers rencontres » (Angers).

Association Scoope
2 500 €
Pour le rafraichissement des locaux d’accueil du public à Saumur.

Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE Loire et Mauges)
8 000 €
Pour la participation au programme « Sensibilisation de tous aux enjeux environnementaux » (Pays des Mauges).

Chaze-Henry
4 100 €
Pour la création d'une structure multisport sur l'ancien terrain de tennis.

Cinémas et Cultures d'Afrique
3 000 €
Pour la formation et initiation aux cultures d’Afrique à destination de travailleurs sociaux (Angers et 49).

Collège Honoré de Balzac-Saumur
2 000 €
Pour l’organisation d’un voyage à Verdun : éducation à la citoyenneté dans le cadre des 100 ans de la première Guerre Mondiale.

Communauté de communes des Coteaux du Layon
6 000 €
Pour a restauration de la couverture en ardoise du Village d'Artistes de Rablay-sur-Layon.

Fondation Sciences citoyennes
3 900 €
Pour l’organisation d’une soirée réflexion sur « l’acceptabilité sociétale des avancées technologiques ».

France nature environnement Pays de la Loire (FNE Pays de la Loire)
4 000 €
Pour la rédaction d’un guide intitulé “Sentinelle de l'environnement”.

Graine de citoyen
4 000 €
Pour la création d’une valise pédagogique pour prévenir les discriminations à destination des 7-12 ans.

Green Lotus
5 000 €
Pour la sensibilisation des mouvements de femmes birmanes aux enjeux écologiques.

Jazz Maine
4 000 €
Pour l’organisation du Festival « Bouche à Oreille » (Bouchemaine).

La Licorne
4 000 €
Pour la création et tissage d’une tapisserie contemporaine participative (Rochefort sur Loire).

La maison de l'écologie de Baugeois
2 000 €
Pour l’isolation des locaux de l’association à l’aide de matériaux écologiques afin de mieux accueillir le public et les bénévoles (Baugé).

Les anneaux de la mémoire
9 000 €
Pour le volet pédagogique de l’exposition “Des bords de Loire à l’Ile de la Tortue”.

Les Dégommeuses
2 000 €
Pour l’organisation de soirées d’information et de sensibilisation sur les discriminations sexistes et homophobes dans le sport.

Les Parageots de Saint-Blaise
4 000 €
Pour le programme de réintroduction de l’Abeille noire (Noyant la Gravoyère).

MFPF 49
2 000 €
Pour l’organisation de lectures non sexistes dans les écoles et centres de loisirs.

Regards sans frontières
2 000 €
Pour un reportage photo en Afghanistan

Saint-Crespin-sur-Moine
10 000 €
Pour l'équipement de la cuisine du futur restaurant scolaire et accueil périscolaire.

Saumur
20 000 €
Pour l'acquisition d'équipements numériques pour les écoles et les activités éducatives périscolaires.

▶︎ Catherine Deroche (Les Républicains) - 135 000 euros

Centre communal d'action sociale de Mozé-sur-Louet
5 000 €
Pour l'acquisition d'équipements de cuisine pour le restaurant scolaire.

Centre communal d'action sociale de Tillières
2 500 €
Pour l'aménagement d'espaces de convivialité à la résidence pour personnes âgées "Le Bosquet”.

Chaudron-en-Mauges
7 500 €
La mise en séparatif des réseaux d'assainissement de la rue de Bezauges.

Clefs-Val-d’Anjou
10 000 €
Pour l'aménagement d'une boulangerie.

Faye-d’Anjou
25 000 €
Pour la construction d'un restaurant scolaire.

Fougeré
15 000 €
Pour la réalisation de travaux urgents de sécurité à l'église Saint-Etienne avec restitution d'un porche d'entrée et restauration des autels.

Huillé
1 000 €
Pour l'acquisition de matériel et de mobilier pour la nouvelle salle du centre de loisirs.

Jallais
2 500 €
Pour la sécurisation des abords du collège et de l'école primaire Saint Louis

La Chapelle-Saint-Florent
13 000 €
Pour la réhabilitation et l'extension des cuisines de la résidence Saint-Christophe.

La Chapelle-sur-Oudon
2 000 €
Pour l'aménagement d'une aire de détente en centre bourg.

La Tourlandry
4 000 €
Pour la réfection complète des sanitaires publics.

Le Marillais
2 000 €
Pour l'aménagement d'une structure de jeux multisports.

Parcay-les-Pins
18 000 €
Pour l'aménagement d'une bibliothèque en face de la mairie.

Saint-Christophe-la-Couperie
5 500 €
Pour la construction d'un bloc sanitaire en extension de l'école publique et la mise aux normes d'accessibilité de l'entrée principale.

Saint-Just-sur-Dive
5 000 €
Pour l'aménagement d'une aire de jeux.

Saint-Léger-des-Bois
5 000 €
Pour l’acquisition de matériel informatique et numérique pour l'école des Grands Chênes.

Saint-Quentin-en-Mauges
10 000 €
Pour l’aménagement des rues du Fontenil et de la Fontaine.

Simon de Cyrène
2 000 €.

▶︎ Daniel Raoul (Parti socialiste) - 138 382 euros

Beauvau
20 000 €
Pour la restauration de l'église (2ème tranche).

Juvardeil
20 000 €
Pour la réhabilitation du réseau d'eaux usées au carrefour du cimetière et rue du Puits Guillet.

La Roche-Derrien
5 000 €
Pour l'aménagement intérieur de la boulangerie.

Mazières-en-Mauges
10 000 €
Pour l'aménagement du quartier de la Gagnerie et du centre bourg (1ère tranche - secteurs 1 et 3).

Morannes
2 382 €
Pour la construction d'une maison de santé pluriprofessionnelle.

Notre-Dame-d’Allencon
16 000 €
Pour la construction d'une station d'épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux.

Saint-Léger-sous-Cholet
20 000 €
Pour la construction d'une salle des fêtes et l'aménagement de ses abords.

Sarrigné
10 000 €
Pour la réalisation de travaux d'accessibilité et de création d'un réseau d'eaux pluviales rue des Caves et rue Gaudin.

Syndicat intercommunal de la Région de Saint-Georges-sur-Loire
30 000 €
Pour la construction d'un multi-accueil sur la commune de Saint-Georges-sur-Loire.

Tillières
5 000 €
Pour la réalisation des travaux d'aménagements extérieurs du nouveau pôle multiservice du bourg.

1er Juin 2015

Par Dominique Monnier, dimanche 31 mai 2015 à 18:38 :: Informations cantonales

LU ANGERS MAG INFO



Dominique Monnier et Véronique Maillet

Une présidente pour Anjou Tourisme

Rédigé par Yannick SOURISSEAU - Le 01/06/2015
Anjou Tourisme se féminise.
Véronique Maillet, conseillère départementale et maire de Bouchemaine succède à Dominique Monnier à la tête de la structure touristique du Maine-et-Loire, en tandem avec Philippe Chalopin, vice-président du département en charge du tourisme. Sa prise de fonction a eu lieu jeudi dernier devant une centaine d’acteurs touristiques de l'Anjou.

Illustration parmi d'autres de l'instauration de la parité au sein du nouveau Conseil Départemental, c’est une femme, Véronique Maillet, maire de Bouchemaine, qui a été nommée jeudi dernier, présidente d’Anjou Tourisme, la structure qui regroupe désormais le Comité Départemental du Tourisme et la Fédération départementale des offices de tourisme-syndicats d’initiative de l'Anjou. Elle succède à Dominique Monnier, lequel a assuré la présidence pendant 11 années sur les 14 passées au sein de la structure chargée de piloter le tourisme en Maine-et-Loire.

Évoquant ses souvenirs et notamment les travaux réalisés avec Laurent Boron, le directeur d’Anjou Tourisme, ce n’est pas sans émotion que Dominique Monnier a laissé sa place : « Mon premier mandat que je qualifierai de découverte n’a pas été le plus enthousiasmant. Par contre les suivants ont été passionnants ».

Que de chemin parcouru pour ce notaire, maire du Puy Notre-Dame jusqu’en 2008, élu conseiller général en 2001 et nommé à la tête du Comité Départemental du Tourisme, par le président Lardeux, suite au rassemblement européen de plus de 2 500 camping-cars qu'il avait organisé dans sa commune. « Un événement soutenu à l’époque par le Conseil Général et qui a retenu l'attention du président. C'est ce qui m'a permis d’accéder à ce poste », se souvient Dominique Monnier.

C’est à lui que l’on doit également la venue de Laurent Boron, l’actuel directeur. « Je le connaissais bien pour avoir travaillé avec lui à Saumur. Il a mis de l’huile dans les rouages et nous a permis de renouer des relations de confiance avec tous nos partenaires ».

« Le tourisme est un levier du développement économique, créateur d’emploi et de profit pour tous les acteurs du tourisme » - Véronique Maillet

Le président se remémore également l’absence de l’Agglomération d’Angers dans le Comité Départemental du Tourisme il y a sept ans. « Christophe Béchu m’avait alors demandé comment faire pour faire rentrer l’Agglo dans le Comité. Impossible le vote était terminé. C’est là que j’ai eu l’idée de proposer une modification des statuts de façon à faire entrer les offices de Tourisme quatre étoiles d’Angers, Cholet et Saumur comme membres permanents. Cela nous a permis d'apaiser les tensions par la suite ». Si Dominique Monnier a contribué à la mise en place du schéma touristique, à la notion d'identité avec le slogan « Anjou, cultivons l'émotion » et au développement de la qualité de l’accueil en Anjou, on lui doit également l’entrée au Conseil d’administration de l’hôtellerie de plein air, « un élément important du tourisme angevin, mais qui était ignoré à l’époque ».

S’il garde le souvenir d’une ambiance sereine au sein « d’un Comité dynamique avec un bon état d’esprit », le budget confortable dont il disposait lui a permis de faire avancer les choses. « Ma remplaçante n’aura pas autant de moyens financiers », soulignait-il avant de quitter sa place. « Mais nous avons pratiquement atteint tous les objectifs du schéma touristique que nous nous étions fixés il y a 7 ans ». Un schéma ambitieux que le tandem Monnier – Boron aura mené à son terme, faisant de l’Anjou un territoire attractif, avec une offre compétitive et de qualité.

Véronique Maillet qui reprend les rênes va devoir poursuivre l’action engagée en partenariat avec les grandes villes, les communautés de communes et la région des Pays de la Loire. « Le tourisme est un levier du développement économique qui représente 7 % du PIB national, 9% dans le département, créateur d’emploi et de profit pour tous les acteurs du tourisme », soutient la nouvelle présidente. « Comme l’a souligné mon prédécesseur, j’aurai moins de marge de manœuvre (financière : NDLR), mais nous sommes dans la simplification », et donc moins de dépenses.

Anjou Tourisme quittera les locaux de la place Kennedy en 2017 pour rejoindre l’ensemble Foch en cours de construction. Le bâtiment actuel, relativement bien placé, propriété du département, sera certainement mis en vente.

Le poids du tourisme en Maine-et-Loire
911 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, dont 500 millions d’euros pour Angers et sa région ainsi que Saumur et sa région.
13 000 emplois directs et indirects (tous types de contrats).
plus de 2 300 000 touristes et 9 167 000 nuitées (marchandes et non marchandes) chaque année en Anjou,
une capacité d’accueil touristique départementale de 92 460 lits : 44,5 % de lits marchands et 55,5 % de lits non-marchands (résidences secondaires),
78 % de touristes nationaux et 22 % de touristes internationaux. Britanniques et Néerlandais sont en tête des clientèles internationales (respectivement 47 % et 25 %), deux marchés secondaires, Allemagne et Belgique (10 et 7% des clientèles étrangères). 3 principaux marchés émetteurs pour les touristes français : région Parisienne, Grand Ouest et Nord,
une augmentation de 8 % depuis 2004 de la capacité d’accueil touristique marchand dans le département,

FOOTBALL CANTONAL

CLASSEMENT FINAL DU CHAMPIONNAT SENIORS

Première division
Groupe D

Classement
1 Varennes Villeber Es 73
2 Beaufort En Vallee 2 70
3 Tierce Cheffes As 2 60
4 Ambillou Asvr 59
5 Trelaze Foyer 2 57
6 Gennes Les Rosiers 53
7 Le Puy Vaudelnay Es 52
8 Villeveque Soucelles 47
9 Saumur Ofc 3 44
10 Bauge Ea Baugeois 44
11 Juigne Fc Louet 35
12 Vivy Neuille 90 As 32


Deuxième division
Groupe D

Classement
1 Doue La Fontaine Rc 2 72
2 Nueil Haut Layon 59
3 St Math Menitre Fc 56
4 Saumur Bayard As 2 55
5 Longue Ac 2 46
6 Brion Js 45
7 Allonnes Brain Uf 44
8 Chace St Cyr 2000 41
9 Le Puy Vaudelnay Es 2 40
10 Le Coudray Macouard 38
11 St Melaine/aubance 2 38
12 Saumur Portugais : 0

Troisième division
Groupe E

Classement
1 Martigne Es Layon 2 62
2 Breze Ol 57
3 Brissac Aubance Es 2 55
4 Thouarce Fc Layon 2 54
5 Doue La Fontaine Rc 3 50
6 St Hilaire Vihiers 3 49
7 Ambillou Asvr 2 47
8 Varennes Villeber Es 2 45
9 Nueil Haut Layon 2 41
10 Le Puy Vaudelnay Es 3 36
11 Chace St Cyr 2000 2 22
12 Saumur Portugais : 0

Quatrième division
Groupe H

Classement
1 St Lambert Levees 2 74
2 Martigne Es Layon 3 71
3 St Hilaire Vihiers 4 70
4 Montreuil Bellay Ua 67%% 5 Montilliers Es 3 60
6 Valanjou As 3 56
7 Thouarce Fc Layon 3 53
8 Nueil Haut Layon 3 45
9 Breze Ol 2 40
10 Ambillou Asvr 3 38
11 Le Puy Vaudelnay Es 4 37
12 Turquant As Cote 2 28

CLASSEMENT FINAL DU CHAMPIONNAT JEUNES
(Les équipes de l'ancien Canton sont en gras)

U19 Deuxième division
Groupe B

Classement
1 Bauge Ea Baugeois 36
2 St Sylvain Anjou As 1 35
3 E/gj Soucelles-Ecouf 31
4 Beaucouze Sc 30
5 Gj Bouchemaine Osg 28
6 Gj Andarbrain Corne 22
7 Chace St Cyr 2000 13
8 Longue Ac 0

U17 Troisième division
Groupe A

Classement
1 Le Puy Vaudelnay Es 54
2 Ambillou Asvr 43
3 Maze Us39
4 E/Juigne-Gj St Math 39
5 Noyant Asd Noyantais 29
6 Gj Du Vihiersois 28
7 Gj Jumelles Spj2 24
8 E/Bauge-Beaufort 13

U15 Première division
Groupe A

Classement
1 Gj Andrea Macairois 46
2 Gj Chemille Mel Maug 38
3 Gj Brissac St Melain 36
4 Gj Torfou Sev Moine 34
5 Doue La Fontaine Rc 33
6 Le Puy Vaudelnay Es 32
7 Cholet So 2 25
8 Gj Tessoualle Puy 21

U15 Quatrième division
Groupe C

Classement
1 Saumur Ofc 2 49
2 E/Mont.Bell-Coudray 43
3 Allonnes Brain Uf 43
4 Gennes Les Rosiers 37
5 Bauge Ea Baugeois 32
6 E/Ambillou-Doue 28
7 Saumur Bayard As 2 26
8 E/Gj Jumelles-Beauf 2 13

29 Mai 2015

Par Dominique Monnier, jeudi 28 mai 2015 à 20:44 :: Informations cantonales

ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME

Cet après midi, j'ai passé le relai à Véronique Maillet , maire de Bouchemaine, à la tête du Comité Départemental du Tourisme
Beaucoup d'émotion que j'essaierai de vous rapporter
Je vous joins ci-après mon rapport moral ou plutôt mon discours de départ qui reflète mes sept dernières années de présidence dont je suis fier
J'ai eu avec moi une équipe extraordinaire et performante que je tiens à remercier
Je vous joins mon rapport moral prononcé en présence du président du Conseil Départemental Christian Gillet

Monsieur le Président
Madame la Vice Présidente du Conseil Régional
Madame et Messieurs les Vice-Présidents du Conseil Départemental
Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux
Mesdames et Messieurs les administrateurs
Mesdames et Messieurs les directeurs, responsables de collectivités, de sites ou organismes touristiques
Mes chers collaborateurs que je ne veux pas oublier
Enfin chers amis du tourisme angevin

Il me doit de présider après 14 années passées avec vous ma dernière assemblée générale.
Je suis très sensible à votre présence, Monsieur le Président, cher Christian.
Cela montre tout l'intérêt que vous portez au tourisme départemental.
Vous étiez présent l'année passée, vous l'êtes toujours un an après , sans doute pour rendre hommage aux sortants et pour encourager les nouveaux élus et l'équipe qui sortira des élections tout à l'heure.
Mais je voudrais souligner que depuis votre présidence, vous montrez un intérêt certain à cette compétence qui sera sans nul doute partagée avec la Région et les intercommunalités.
Vous nous l'avez démontré récemment avec cette belle campagne de communication faite en parfaite collaboration entre Anjou Tourisme et le département.
Je tiens à féliciter les nouveaux conseillers départementaux pour leur élection et spécialement ceux qui vont nous remplacer au comité du tourisme.
Les statuts précisent que le président d'Anjou Tourisme est nommé par le Conseil Départemental.
Il n'y aura donc pas de suspens et je tiens à saluer le binôme Véronique Maillet, nouvelle future présidente et Philippe Chalopin, vice président en charge du tourisme.
Je suis sûr qu'ils formeront une équipe de choc pour défendre le tourisme départemental et je souhaite qu'elle soit aussi soudée que celle que nous formions avec Michel Mignard .
Je vois avec plaisir que la successeur de mon ex canton Jocelyne Martin a également choisi de faire partie de l'équipe, j'en suis heureux et lui souhaite bienvenue.
Lors de mon dernier conseil d’administration, j'avais prononcé un discours dont vous allez retrouver aujourd'hui les principales lignes dans ce rapport moral.
Je voudrais m'en excuser auprès de mes collègues qui l'ont déjà entendu.
Néanmoins je crois qu'il nous faut le rappeler pour les nouveaux élus car il est bon qu'ils connaissent ce qu'a été l'évolution de notre association.
Lorsque j’ai été élu conseiller général en 2001, le journal « La Nouvelle République »écrivait :

« Peut être et surtout, le tourisme reste un axe prioritaire pour le nouveau conseiller général qui, il y a sept ans a créé l’office de tourisme de sa commune, et avoue qu’au sein de l’assemblée départementale, il aimerait bien siéger (et pourquoi pas présider) une commission tourisme ».

Le journaliste ne se doutait pas que son article était prémonitoire puisque le président Lardeux m’a proposé d’intégrer le comité du tourisme dont je suis devenu immédiatement vice président. Il est vrai que ma commune était connue pour son dynamisme puisque nous allions réaliser, quelques mois plus tard, la réunion européenne réunissant 2500 camping-cars, bien soutenue à l'époque par le Conseil Général.

J’aurai donc passé 14 années dans notre comité dont 11 en qualité de président .
Mon premier mandat que je dénommerai de découverte n’a pas été le plus enthousiasmant.
Par contre le second, avec vous mes amis, a été passionnant.
Je vous dois beaucoup et , ce n’est pas un secret de dire, qu’il a été réalisé dans une très bonne entente, une ambiance d’amitié et comme nous disait notre dernière arrivée, Véronique Maillet, qui venait de découvrir notre conseil d’administration, une décontraction sérieuse contrairement à une ambiance tendue et plus politique dans d’autres collectivités .
Et pourtant rappelez vous l’élection d’il y a 7 ans, où l’agglomération d’Angers était absente du comité du tourisme, sans que nous ayons fait quoi que ce soit pour l’éliminer.
Je me rappelle de cette fin de journée où Rémy Martin, Gérard Pillet et André Marchand sont venus me confier leur déception de voir la plus grosse agglomération du département absente du comité départemental du tourisme et ils avaient raison.
On pouvait se sentir mal à l'aise.
Je me souviens de mon retour au Conseil Général où dans la cour centrale Christophe Béchu qui venait de recevoir un coup de fil de Jean Claude Antonini qu'il n’avait pas très bien compris me demandait s’il serait possible d’intégrer l’agglomération au comité.
Je lui ai alors appris que le vote était terminé

C’est alors que j’ai eu l’idée de proposer une modification des statuts de façon a faire entrer les offices de tourisme quatre étoiles d’Angers, Cholet et Saumur, comme membres permanents. Cela éviterait pour la suite des occasions de tension.

Et ensuite je suis allé chercher mon ami Laurent Boron que je connaissais pour avoir travaillé avec lui à Saumur, pour mettre de l'huile dans les rouages , reprendre des relations de confiance avec tous nos partenaires.
Je crois que nous avons fait évoluer notre structure dans le bon sens.

Sans cela le comité du tourisme se serait éteint de lui même et pourtant dieu sait s'il est utile.
Il est d'ailleurs reconnu puisque la réforme territoriale laissera au département cette compétence qui sera partagée avec les intercommunalités et la Région .
Cette dernière a d'ailleurs toujours collaborée avec les comités départementaux et s'est basée sur eux pour créer son schéma touristique .
Nous avons fait ensuite rentrer au Conseil d'administration l’hôtellerie de plein air chère à Clément de Carvalho, élément important du tourisme angevin mais qui était à l'époque complètement ignoré, la commission tourisme des chambres de commerce et d’agriculture, fusionné avec la fédération départementale des offices de tourisme de l'Anjou.

Nous avons pu réaliser cela grâce à la collaboration de personnes d’exception que je voudrais remercier une dernière fois.
En premier lieu à mes amis conseillers généraux de la majorité qui m'ont toujours suivi mais également à ceux de la minorité qui ont toujours fait preuve de compréhension et ont su travailler pour le tourisme sans faire de politique politicienne.
C'est assez rare et je voudrais le faire remarquer.
Je suis heureux de saluer aujourd’hui André Marchand, notre trésorier fidèle, Gérard Pillet qui n’avait jamais pu rentrer au comité auparavant et dont les conseils ont été précieux, et Rémy Martin, un ami, homme de bon sens , qui m’a beaucoup aidé dans ma mission et et à qui je tiens à dire merci du fond du cœur.
Je souhaite vraiment que cet état d'esprit soit conservé.
C'est la seule façon de faire avancer le tourisme départemental.
Remerciements également à mon ami et compère, Gérard Dorlot, sans lequel la fusion amiable avec la fédération des offices de tourisme n’aurait pas été possible.
Nous avons créé un modèle unique regardé par toute la France et qui est en train de se généraliser.

Je me souviens également de notre grand absent, Christian Morineau, trop vite disparu, qui a été un élément essentiel et précieux dans notre évolution.
Me pousser à accepter cette étude du « qui fait quoi » pour bien définir le rôle de chacun pour éviter des doublons et travailler en osmose avec la chambre de commerce.
C'était une prise de risque que j’ai accepté car il y a eu un effort de compréhension de tous.
Jean René Camus continue dans le même état d'esprit et nous avons également des relations privilégié avec le président de votre Chambre, Eric Groud, auquel je vous demande d'adresser toutes mes amitiés.

Mes amis, cela a été un tournant dans notre réussite et j’ose l’affirmer.
La réussite a été également ce respect du travail de chacun de nos organismes et cette façon de travailler ensemble que nous ne connaissions pas auparavant .

Enfin un grand merci à vous tous dans cette salle, administrateurs, collaborateurs, représentants des sites, des organismes et des offices de tourisme.
Il y a maintenant longtemps qu'on se connaît et ce serait trop de vous nommer tous car j’aurais peur d’en oublier un.
Je me souviendrai d’avoir vécu avec vous toutes ces années, dans la bonne humeur mais sérieusement pour le tourisme angevin que vous avez tous à cœur.

Enfin pour terminer merci à Laurent, mon ami, plus que mon directeur, avec lequel nous avons vécu une vie saumuroise avant qu’elle ne devienne angevine.

Merci à mon ami Michel Mignard qui a toujours été pour moi un vrai soutien, sans faille, tout au long de ces sept années.
On se souviendra longtemps des arbitrages budgétaires douloureux pour lesquels les soi disant jumeaux du Conseil Général se sont défendus quelquefois avec acharnement devant la commission des finances dont c'était le rôle mais qui n'avait pas toujours tous les éléments en main.

Et je terminerai par mes deux présidents, Christophe Béchu et Christian Gillet, qui tous les deux dans leur fonction, ont toujours soutenu le comité du tourisme qui n’a jamais failli à sa tache de soutien au Conseil Général.
Je tiens à leur rendre hommage pour la confiance qu’ils m’ont témoigné en totale liberté et sans rien m'imposer.
Votre soutien n'a jamais faibli.
Les pays émergents commencent toujours par le tourisme pour se faire connaître et se développer.
Il faudra toujours s'en souvenir.
Nous avons encore un déficit de notoriété que nous devons combler.
Quant on voit le succès de l'émission « Des racines et des ailes » pour laquelle Anjou Tourisme a été un des moteurs à l'origine, on découvre des téléspectateurs époustouflés par la beauté de notre Région. Il n'est pas besoin de fonds supplémentaires mais il nous faut nous unir entre toutes les collectivités, sites, organismes pour nous regrouper et réaffecter ensemble une partie des budgets pour communiquer au niveau parisien, européen et même plus de façon efficace.
Nous suivrons en cela la commissaire européenne au Marché intérieur, Madame Bienkowska, qui vient d'annoncer huit priorités pour que l'Europe garde sa position de leader en terme d'arrivée de touristes internationaux.
Elle nous rappelle que le tourisme est la troisième plus grande activité sociale économique de l'Union Européenne, représente 9 % du Produit intérieur brut et emploie 10 % de l'effectif total, en fournissant 12 millions d'emplois.
Monsieur le Président, sachez qu’il ne faudra surtout pas arrêter de soutenir cette partie économique importante de notre territoire qui sera toujours la roue de secours en cas de catastrophe .

Et bien, mes amis , j’ai peine à vous quitter.
J’ai vécu passionnément ces quatorze années avec vous et je ne vous oublierai pas.
Je voulais vous en remercier.

Et sachez que si vous passez par ma commune, n'hésitez pas à vous arrêter, ma porte vous sera toujours ouverte .
Je vous remercie de votre attention .

Dominique Monnier
Président du Comité départemental du tourisme de l’Anjou

NOUVEAU BUREAU DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU COMITE DU TOURISME

Véronique Maillet, Conseillère départementale d'Angers, Présidente
Jean Pierre Chavassieux, Conseiller départemental de Cholet, Vice président
Laurent Hamon,Conseiller départemental de Saumur, Vice président
Claude Rabu, Président de l'Association départementale des Logis de l'Anjou, Vice président
Jean René Camus, Chambre de Commerce de Maine et Loire, Trésorier
Dany Cayeux, Président de l'Office de Tourisme Loire Layon, secrétaire

NOUVEAU CONSEIL D'ADMINISTRATION

Les membres de droit

Véronique Maillet, Département de Maine et Loire, déléguée du président du département
Philippe Chalopin, Département de Maine et Loire, Vice président de la commission économique
Claude Alban, Office de tourisme du Choletais
Jean René Camus, Chambre de commerce et de l'Industrie 49
Jean Louis Lardeux, Chambre d'agriculture 49
Gérard Dorlot, collège de la Fédération des Offices de Tourisme 49
Catherine Leblanc, Office de tourisme d'Angers
Sophie Saramito, Office de Tourisme de Saumur

Les membres élus

Collège des Conseillers Départementaux

Guy Bertin (Canton de Longué-Jumelles)
Patrice Brault (Canton de Cholet 1)
Jean Pierre Chavassieux (Canton de Cholet 2)
Marie Jo Hamard (Canton de Segré)
Laurent Hamon (Canton de Saumur)
André Marchand (Canton d'Angers 5)
Jocelyne Martin (Canton de Doué la Fontaine)
Nooruddine Muhammad (Canton de Tiercé)

Collège des associations ou organismes à vocation départementale

Vincent Bouyer, Président du Club Destination Anjou
Claude Rabu, Président de l'Association départementale des Logis de l'Anjou
Clément de Carvalho, président du Syndicat départemental de l'Hôtellerie de plein air

Collège de la Fédération des Offices de Tourisme et syndicats d'initiative

Dany Cayeux, président de l'Office de tourisme Loire Layon (Siège à Chalonnes)
Sabrina Biotteau, présidente de l'office de tourisme Une autre Loire (siège à St Florent le Vieil)

Collèges des propriétaires et conservateurs de monuments, sites, musées, éléments de patrimoine et équipements de loisirs ouverts au public touristique

Charles André de Brissac, Chateau de Brissac
François Gay, Bioparc de Doué la Fontaine
Stéphane Michon, Pierre et Lumière et Musée du Champignon à Saint Hilaire Saint Florent

Collège des responsables des commissions "tourisme" des organismes intercommunaux et économiques locaux

Bernard Tobie, Carrefour des Troglodytes Anjou Touraine Poitou

Collège des organismes et personnes qualifiées en matière de développement touristique

Elisabeth Verry, Archives départementales

INTERLOIRE

Magnifique promotion des vins de Loire à la Gare Montparnasse à Paris
Cela serait parfait si toutes les appellations étaient présentes
J'ai cherché vainement les deux appellations Anjou Brissac et Saumur Puy Notre Dame alors que certaines y figuraient plusieurs fois



Nota : Je suis allé voir le site d'Interloire qui indique :
Vins : Nouvelle campagne de communication pour InterLoire
A partir du jeudi 21 mai, et pour une durée de six semaines, les vins du Val de Loire seront à l'affiche dans de nombreuses gares de l'Hexagone. Le dispositif sera mis en place dans les six principales gares parisiennes ainsi qu'à Bordeaux, Lyon, Marseille, Nantes et Rennes.

Dans le détail, 13 affiches pour 13 appellations seront à l'honneur autour d'une thématique, la fraîcheur. Une seconde vague est d'ores et déjà prévue du 7 au 16 septembre. Au total, plus de 400 millions de contacts auprès des 25-49 ans devraient être générés.
La précision des 13 est importante et je suppose que les autres appellations auront droit également à leur communication
Ne portons donc pas de jugement hatif

26 Mai 2015

Par Dominique Monnier, mardi 26 mai 2015 à 20:48 :: Informations cantonales