ASSEMBLEE GENERALE DU COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME

Cet après midi, j'ai passé le relai à Véronique Maillet , maire de Bouchemaine, à la tête du Comité Départemental du Tourisme
Beaucoup d'émotion que j'essaierai de vous rapporter
Je vous joins ci-après mon rapport moral ou plutôt mon discours de départ qui reflète mes sept dernières années de présidence dont je suis fier
J'ai eu avec moi une équipe extraordinaire et performante que je tiens à remercier
Je vous joins mon rapport moral prononcé en présence du président du Conseil Départemental Christian Gillet

Monsieur le Président
Madame la Vice Présidente du Conseil Régional
Madame et Messieurs les Vice-Présidents du Conseil Départemental
Mesdames et Messieurs les Conseillers Départementaux
Mesdames et Messieurs les administrateurs
Mesdames et Messieurs les directeurs, responsables de collectivités, de sites ou organismes touristiques
Mes chers collaborateurs que je ne veux pas oublier
Enfin chers amis du tourisme angevin

Il me doit de présider après 14 années passées avec vous ma dernière assemblée générale.
Je suis très sensible à votre présence, Monsieur le Président, cher Christian.
Cela montre tout l'intérêt que vous portez au tourisme départemental.
Vous étiez présent l'année passée, vous l'êtes toujours un an après , sans doute pour rendre hommage aux sortants et pour encourager les nouveaux élus et l'équipe qui sortira des élections tout à l'heure.
Mais je voudrais souligner que depuis votre présidence, vous montrez un intérêt certain à cette compétence qui sera sans nul doute partagée avec la Région et les intercommunalités.
Vous nous l'avez démontré récemment avec cette belle campagne de communication faite en parfaite collaboration entre Anjou Tourisme et le département.
Je tiens à féliciter les nouveaux conseillers départementaux pour leur élection et spécialement ceux qui vont nous remplacer au comité du tourisme.
Les statuts précisent que le président d'Anjou Tourisme est nommé par le Conseil Départemental.
Il n'y aura donc pas de suspens et je tiens à saluer le binôme Véronique Maillet, nouvelle future présidente et Philippe Chalopin, vice président en charge du tourisme.
Je suis sûr qu'ils formeront une équipe de choc pour défendre le tourisme départemental et je souhaite qu'elle soit aussi soudée que celle que nous formions avec Michel Mignard .
Je vois avec plaisir que la successeur de mon ex canton Jocelyne Martin a également choisi de faire partie de l'équipe, j'en suis heureux et lui souhaite bienvenue.
Lors de mon dernier conseil d’administration, j'avais prononcé un discours dont vous allez retrouver aujourd'hui les principales lignes dans ce rapport moral.
Je voudrais m'en excuser auprès de mes collègues qui l'ont déjà entendu.
Néanmoins je crois qu'il nous faut le rappeler pour les nouveaux élus car il est bon qu'ils connaissent ce qu'a été l'évolution de notre association.
Lorsque j’ai été élu conseiller général en 2001, le journal « La Nouvelle République »écrivait :

« Peut être et surtout, le tourisme reste un axe prioritaire pour le nouveau conseiller général qui, il y a sept ans a créé l’office de tourisme de sa commune, et avoue qu’au sein de l’assemblée départementale, il aimerait bien siéger (et pourquoi pas présider) une commission tourisme ».

Le journaliste ne se doutait pas que son article était prémonitoire puisque le président Lardeux m’a proposé d’intégrer le comité du tourisme dont je suis devenu immédiatement vice président. Il est vrai que ma commune était connue pour son dynamisme puisque nous allions réaliser, quelques mois plus tard, la réunion européenne réunissant 2500 camping-cars, bien soutenue à l'époque par le Conseil Général.
COMMUNE DU PUY NOTRE DAME

Le site "ponotdecoeur" vient de s'enrichir de trois exemplaires portant à 491 le nombre de la collection de cartes postales de la commune
Vous pouvez consulter ce site sur internet à l'adresse suivante

http://ponotdecoeur.blogspot.fr/





Les nouvelles cartes - La dernière est intitulée Baillargeau aux petites caves


J’aurai donc passé 14 années dans notre comité dont 11 en qualité de président .
Mon premier mandat que je dénommerai de découverte n’a pas été le plus enthousiasmant.
Par contre le second, avec vous mes amis, a été passionnant.
Je vous dois beaucoup et , ce n’est pas un secret de dire, qu’il a été réalisé dans une très bonne entente, une ambiance d’amitié et comme nous disait notre dernière arrivée, Véronique Maillet, qui venait de découvrir notre conseil d’administration, une décontraction sérieuse contrairement à une ambiance tendue et plus politique dans d’autres collectivités .
Et pourtant rappelez vous l’élection d’il y a 7 ans, où l’agglomération d’Angers était absente du comité du tourisme, sans que nous ayons fait quoi que ce soit pour l’éliminer.
Je me rappelle de cette fin de journée où Rémy Martin, Gérard Pillet et André Marchand sont venus me confier leur déception de voir la plus grosse agglomération du département absente du comité départemental du tourisme et ils avaient raison.
On pouvait se sentir mal à l'aise.
Je me souviens de mon retour au Conseil Général où dans la cour centrale Christophe Béchu qui venait de recevoir un coup de fil de Jean Claude Antonini qu'il n’avait pas très bien compris me demandait s’il serait possible d’intégrer l’agglomération au comité.
Je lui ai alors appris que le vote était terminé

C’est alors que j’ai eu l’idée de proposer une modification des statuts de façon a faire entrer les offices de tourisme quatre étoiles d’Angers, Cholet et Saumur, comme membres permanents. Cela éviterait pour la suite des occasions de tension.

Et ensuite je suis allé chercher mon ami Laurent Boron que je connaissais pour avoir travaillé avec lui à Saumur, pour mettre de l'huile dans les rouages , reprendre des relations de confiance avec tous nos partenaires.
Je crois que nous avons fait évoluer notre structure dans le bon sens.

Sans cela le comité du tourisme se serait éteint de lui même et pourtant dieu sait s'il est utile.
Il est d'ailleurs reconnu puisque la réforme territoriale laissera au département cette compétence qui sera partagée avec les intercommunalités et la Région .
Cette dernière a d'ailleurs toujours collaborée avec les comités départementaux et s'est basée sur eux pour créer son schéma touristique .
Nous avons fait ensuite rentrer au Conseil d'administration l’hôtellerie de plein air chère à Clément de Carvalho, élément important du tourisme angevin mais qui était à l'époque complètement ignoré, la commission tourisme des chambres de commerce et d’agriculture, fusionné avec la fédération départementale des offices de tourisme de l'Anjou.

Nous avons pu réaliser cela grâce à la collaboration de personnes d’exception que je voudrais remercier une dernière fois.
En premier lieu à mes amis conseillers généraux de la majorité qui m'ont toujours suivi mais également à ceux de la minorité qui ont toujours fait preuve de compréhension et ont su travailler pour le tourisme sans faire de politique politicienne.
C'est assez rare et je voudrais le faire remarquer.
Je suis heureux de saluer aujourd’hui André Marchand, notre trésorier fidèle, Gérard Pillet qui n’avait jamais pu rentrer au comité auparavant et dont les conseils ont été précieux, et Rémy Martin, un ami, homme de bon sens , qui m’a beaucoup aidé dans ma mission et et à qui je tiens à dire merci du fond du cœur.
Je souhaite vraiment que cet état d'esprit soit conservé.
C'est la seule façon de faire avancer le tourisme départemental.
Remerciements également à mon ami et compère, Gérard Dorlot, sans lequel la fusion amiable avec la fédération des offices de tourisme n’aurait pas été possible.
Nous avons créé un modèle unique regardé par toute la France et qui est en train de se généraliser.

Je me souviens également de notre grand absent, Christian Morineau, trop vite disparu, qui a été un élément essentiel et précieux dans notre évolution.
Me pousser à accepter cette étude du « qui fait quoi » pour bien définir le rôle de chacun pour éviter des doublons et travailler en osmose avec la chambre de commerce.
C'était une prise de risque que j’ai accepté car il y a eu un effort de compréhension de tous.
Jean René Camus continue dans le même état d'esprit et nous avons également des relations privilégié avec le président de votre Chambre, Eric Groud, auquel je vous demande d'adresser toutes mes amitiés.

Mes amis, cela a été un tournant dans notre réussite et j’ose l’affirmer.
La réussite a été également ce respect du travail de chacun de nos organismes et cette façon de travailler ensemble que nous ne connaissions pas auparavant .

Enfin un grand merci à vous tous dans cette salle, administrateurs, collaborateurs, représentants des sites, des organismes et des offices de tourisme.
Il y a maintenant longtemps qu'on se connaît et ce serait trop de vous nommer tous car j’aurais peur d’en oublier un.
Je me souviendrai d’avoir vécu avec vous toutes ces années, dans la bonne humeur mais sérieusement pour le tourisme angevin que vous avez tous à cœur.

Enfin pour terminer merci à Laurent, mon ami, plus que mon directeur, avec lequel nous avons vécu une vie saumuroise avant qu’elle ne devienne angevine.

Merci à mon ami Michel Mignard qui a toujours été pour moi un vrai soutien, sans faille, tout au long de ces sept années.
On se souviendra longtemps des arbitrages budgétaires douloureux pour lesquels les soi disant jumeaux du Conseil Général se sont défendus quelquefois avec acharnement devant la commission des finances dont c'était le rôle mais qui n'avait pas toujours tous les éléments en main.

Et je terminerai par mes deux présidents, Christophe Béchu et Christian Gillet, qui tous les deux dans leur fonction, ont toujours soutenu le comité du tourisme qui n’a jamais failli à sa tache de soutien au Conseil Général.
Je tiens à leur rendre hommage pour la confiance qu’ils m’ont témoigné en totale liberté et sans rien m'imposer.
Votre soutien n'a jamais faibli.
Les pays émergents commencent toujours par le tourisme pour se faire connaître et se développer.
Il faudra toujours s'en souvenir.
Nous avons encore un déficit de notoriété que nous devons combler.
Quant on voit le succès de l'émission « Des racines et des ailes » pour laquelle Anjou Tourisme a été un des moteurs à l'origine, on découvre des téléspectateurs époustouflés par la beauté de notre Région. Il n'est pas besoin de fonds supplémentaires mais il nous faut nous unir entre toutes les collectivités, sites, organismes pour nous regrouper et réaffecter ensemble une partie des budgets pour communiquer au niveau parisien, européen et même plus de façon efficace.
Nous suivrons en cela la commissaire européenne au Marché intérieur, Madame Bienkowska, qui vient d'annoncer huit priorités pour que l'Europe garde sa position de leader en terme d'arrivée de touristes internationaux.
Elle nous rappelle que le tourisme est la troisième plus grande activité sociale économique de l'Union Européenne, représente 9 % du Produit intérieur brut et emploie 10 % de l'effectif total, en fournissant 12 millions d'emplois.
Monsieur le Président, sachez qu’il ne faudra surtout pas arrêter de soutenir cette partie économique importante de notre territoire qui sera toujours la roue de secours en cas de catastrophe .

Et bien, mes amis , j’ai peine à vous quitter.
J’ai vécu passionnément ces quatorze années avec vous et je ne vous oublierai pas.
Je voulais vous en remercier.



Et sachez que si vous passez par ma commune, n'hésitez pas à vous arrêter, ma porte vous sera toujours ouverte .
Je vous remercie de votre attention .

Dominique Monnier
Président du Comité départemental du tourisme de l’Anjou

PINS PARASOLS

Savez vous pourquoi de nombreux pins parasols sont visibles dans le vignoble saumurois et angevin?
Tout simplement parce qu'ils ont été plantés dans les croisements comme points de repères lors de la création de la route du vin dans les années 80
Les communes ont été subventionnées par le syndicat intercommunal du Sud Saumurois



LES IRIS SAUMUROIS DU PRINTEMPS



En vous promenant prenez la route entre Le Puy Notre Dame et Doué la Fontaine ,
au lieu-dit Bauge les Fours, vous découvrirez les iris de Monsieur Coulot, une véritable haie de couleurs différentes



Iris bleu, place de la Paleine au Puy Notre Dame



Iris de Baugé les Fours



Iris de Baugé les Fours



Iris du Puy Notre Dame



Iris de Baugé les Fours

LE LABEL QUALITE DE L'ANJOU

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai pu lire ce matin sur le Courrier de l'Ouest l'article sur l'amélioration en Anjou de l'Hôtellerie de plein air
En effet ce dossier concernant la qualité des campings de notre département est une des belles réussites de mon dernier mandat d'Anjou Tourisme
La première étape fut de faire rentrer au conseil d'administration du comité du tourisme la fédération responsable présidée par Clément de Carvalho
Nous avons ensuite mené une étude qui avait fait ressortir les failles et faiblesses de nos sites, le manque de qualité de certains établissements et nous sommes allés voir les mairies ou directeurs pour les inciter à investir pour une meilleure rentabilité ou même dans certains cas à fermer. Les campings municipaux sont quelquefois une contre publicité et n'ont rien à voir avec un site touristique qui doit être géré par des professionnels et non des amateurs
Résultats 13,5 millions d'euros investis sur notre département par des opérateurs privés, sans aucune subvention du département
En cette période de crise cela est bon à prendre et montre que les groupes spécialisés font confiance à notre attractivité
On ne peut cacher notre plaisir pour cette réussite mais l'essentiel n'est pas là
Le tourisme est avant tout un sourire, un accueil non feint, une qualité du service irréprochable
C'est ce que nous répétons sans cesse en Anjou et nos prestataires l'ont compris dans l'ensemble
Il y va de la réputation de l'Anjou
Expérimentant en avril 2015 un village touristique d'un grand groupe Français en Ardèche, je pensais être rassuré par les labels bien exposés à l'accueil du complexe
Sur ce plan tout était parfait, des logements de qualité(quoique certaines peintures extérieures laissaient à désirer), une magnifique piscine avec un grand toboggan aquatique, la wifi, des animations, etc
Les normes de labellisation étaient sans doute respectées
Mais cela ne fait pas tout, il manquait l'humain et le sourire
Ce dernier à notre arrivée était vraiment limite
De plus dans la semaine, l'accueil fermé de 12 h 30 à 16 h 30, dans un village de 80 hectares! La piscine n'était pas chauffée, la pataugeoire glaciale, le maitre nageur absent avec la mention piscine non surveillée!
Le toboggan, sans aucune surveillance, squattérisé par des groupes d'ados, qui empêchaient les plus petits d'en profiter
Quant à la wifi, je l'ai attendu toute la semaine et je l'attends encore
Et bien chers amis angevins, si la qualité est indispensable, l'essentiel est bien votre sourire et le service auxquels vous nous habituez pour ne pas être déçu