VAUDELNAY

Conseil municipal du 16 juin 2020

Délégations consenties au maire
Fabrice Bardy a tenu son premier conseil
Ce dernier a voté à l'unanimité les délégations consenties au maire pour l'exercice de son mandat

Indemnités du maire et des adjoints
Celle du maire est fixée à 2.006€ brut et celle de chacun des quatre adjoints, Marie Odile Lemercier (1ère adjointe), Ludovic Thermeau (2ème adjoint) à 693€ brut, Françoise Vaugondy (3ème adjointe) et Philippe Percher (4ème adjoint) à 462€ brut,

Taux de fiscalité
En 2020 les taux resteront inchangés comme en 2019 soit:
14,20% pour la taxe d'habitation
21,49% pour le foncier bâti
41,67% pour le foncier non bâti

Aménagements sécuritaires
Des travaux de voirie avec aménagements sécuritaires seront programmés dans les rues de la Madeleine et de la Corderie pour un montant de 113217€
Une subvention sera sollicité auprès du Conseil départemental sur les amendes de police

Contrat d'aménagement urbain
Une étude avait été sollicité par la précédente municipalité pour la réfection et la mise en sécurité de la traversée du bourg
Un contrat est proposé pour un coût de 2380€ (études préalables et permis de construire)

Orientations budgétaires
Une présentation a été faite par Philippe Percher, adjoint aux finances, afin de familiariser les conseillers au budget communal prévu pour la fin du mois de juillet

Personnel
Le conseil décide d'attribuer une prime à tous les agents municipaux qui ont poursuivi sans relâche leur mission pendant la pandémie
Le montant restera à fixer

Abribus
Une demande d'installation à Champagne a été formulée par plusieurs familles

Espace loisir itinérant
Il aura lieu du 13 au 17 juillet

Constitution des commissions
Elles seront au nombre de 7
Le maire préside toutes les commissions
Environnement, chemins ruraux, sécurité routière, signalisation, Voirie (responsable Ludovic Thermeau)
Urbanisme, Bâtiments municipaux et patrimoine communal (responsable Michael Baudry)
Jeunesse, accueil périscolaire, cantine, personnel encadrant (responsable Marie Odile Lemercier)
Culture, communication, site internet, vie associative et animation communale (responsable Françoise Vaugondy)
Finances, artisanat, commerce (responsable Philippe Percher)
Action sociale (responsable Patricia Glinche)
Sports, équipements sportifs (responsable Laurent Calou)
Le conseil a désigné les représentants auprès de la commission d'appels d'offres, du syndicat intercommunal du Val de Thouet, du syndicat d'énergie et du Parc Naturel Régional

DIMANCHE 21 JUIN

MONTREUIL BELLAY

Randonnée

Une réunion de l'association s'est déroulée le 13 juin
Elle prolongeait l'assemblée générale au cours de laquelle aucun bénévole n'avait souhaité intégrer le bureau
Il est pourtant essentiel de constituer un bureau pour cette manifestation qui a lieu le premier dimanche d'octobre
En effet certaines personnes démissionnaires ont envie d'être remplacées
A ce jour il est encore trop tôt de savoir si la randonnée aura lieu en raison de la crise sanitaire
Pour l'instant le bureau continue de gérer la remise des dons à deux associations caritatives et le déplacement au Puy du Fou pour les bénévoles
Au cours de l'assemblée générale Jean François Guillot, René Duvary et Jean Godefroy ont reçu la médaille régionale pour 15 années de bénévolat
Jean Michel Adam a reçu de son côté la médaille d'or départementale de l'engagement associatif
Nous tenons à les féliciter pour ces décorations honorifiques amplement méritées

LE PUY NOTRE DAME

Brasserie" Le Variété"

propose pour les samedi et dimanche 20 et 21 juin en plats à emporter
Poulet pommes de terre 17€
Ou cuisse de canard confite purée gratinée 7€ la part.
Réservation avant vendredi 13 heures au 02 41 52 26 26
06 77 93 91 90 ou 06 87 28 27 28
Les plats seront à retirer de 11 heure 30 à 13 heures.

Place de l'église



Merci aux habitants qui, participent à l'élaboration de ce blog
Notre coiffeuse a eu la bonne idée de prendre en photo Thierry Merceron qui a nettoyé la place et le parvis de la collégiale pendant une semaine
Il est vrai qu'elle en avait bien besoin
Brigitte a été élue médaille d'or de la semaine pour cette heureuse initiative
N'hésitez pas à nous adresser vos photos originales



LE PUY NOTRE DAME/VAUDELNAY

Entente sportive de football

Remise du LABEL ESPOIRS de l’école de foot qui aura lieu :
Le vendredi 4 septembre 2020 à 18h30
au stade Paul Boivin du Puy Notre Dame
La cérémonie sera clôturée par le verre de l'amitié

Animation vacances d'été

Comme les années précédentes, les animations sportives proposées aux jeunes de 8 à 17 ans vont reprendre au mois de juillet :
-Du 06 au 10 juillet au Puy Notre Dame
-Du 13 au 17 juillet à Vaudelnay
Afin de respecter les mesures sanitaires, les inscriptions se font désormais en ligne
(lien direct : http://cd.fscf49.org/le-puy-notre-dame-eli/ , sinon chemin d’accès : www.fscf49.org / animations jeunesse / ELI / Les communes / Le Puy Notre Dame). Les inscriptions seront possibles à compter du mardi 23 juin.
Pour les personnes sans accès Internet, merci de vous rapprocher de votre mairie.
Attention :
En raison des contraintes imposées et d'une capacité d'accueil diminuée, les places sont limitées.
C'est pourquoi certaines personnes seront sur liste d'attente.
De même les contacts et sports collectifs ne sont pas autorisés donc les activités seront différentes par rapport à celles proposées les années précédentes.

LE THOUET

Actuellement deux articles font les titres de Saumur Kiosque

Un collectif pose des questions qui me semblent justifiées et Madame Tubiana, responsable de l'Agglomération, répond d'une façon différente à son habitude
Je vous en donne connaissance

Un collectif d’habitants d’Artannes-sur-Thouet,

et plus particulièrement du hameau de la Motte, s'est réuni pour alerter sur l’inquiétante régulation du niveau du Thouet.
L’objet principal de leurs inquiétudes, les variations brutales du niveau d’eau. « Il y a quelques jours, il n’y avait dans le Thouet qu’un filet d’eau un bras large d’à peine deux mètres. Depuis le début de semaine, un technicien de l’agglo (En charge de la régulation et de l’entretien du cours d’eau) est venu relever une porte qui était ouverte en amont. Depuis l’eau est peu revenue, même si elle est encore bien en dessous du niveau qu’il faudrait », explique Michel Chevret, habitant de la Motte.

Pas d'eau, pas de farine ni électricité
Le niveau d’eau n’est pas anecdotique pour ces riverains et pour cause, un moulin se situe à Artannes-sur-Thouet, dont l’activité est particulièrement dépendante du flux de la rivière.
« Ce moulin est pleinement fonctionnel, nous avons deux roues, l’une produit de l’électricité pour le moulin, l’autre actionne une meule qui nous sert à faire notre propre farine », indique le père et le fils Harrison, propriétaires du moulin. Chaque année, ils produisent quelques centaines de kilos de farine : « Nous pourrions en produire bien plus, mais le moulin ne peut tourner que durant l’hiver principalement puisqu’il n’y a plus d’eau le printemps et l’été. » La roue qui produit l’électricité ne peut pas tourner non plus par « manque de puissance du cours d’eau », ce qui représente pour la famille un certain manque à gagner puisqu’ils doivent payer une électricité qu’ils sont censés pouvoir produire. « Nous, comme également une chambre d’hôtes, pouvons produire notre propre lumière. Et faire notre propre farine et nos gâteaux font partie de l’ADN du lieu, sans ça et sans eau l’endroit perd de son charme », explique le propriétaire, installé depuis 4 ans dans le moulin. Sans parler de la location de canoës qu’il propose qui est rendu difficilement praticable par le manque d’eau. Or selon les Harrison, lorsqu’un moulin fonctionne grâce à l’eau, la loi oblige l’organisme en charge du cours d’eau de faire tout pour que le moulin continue de tourner.

De multiples usages
Trois autres gîtes sont situés le long du Thouet qui s’avère très fréquenté par les promeneurs et touristes. « Nous sommes situés sur le passage du Thouet à Vélo et de la Vélo Francette. Il y a un important passage de cyclistes, mais sans eau, l’endroit perd de son intérêt », souligne Michel Chevret. Pour le collectif, le Thouet s’avère essentiel pour la vie locale, comme pour les agriculteurs qui pompent l’eau du Thouet pour irriguer leurs récoltes. « L’été dernier, les agriculteurs n’avaient pas le droit de puiser l’eau de la rivière, car il n’y avait plus rien que du sable. Ils se sont donc servis dans les réserves d’eau potable de la ville. Les légumes ont été arrosés avec une eau traitée, chlorée et normalement prévue pour la consommation, alors qu’ils auraient pu utiliser l’eau du Thouet, si celui était entretenu », alerte le collectif. L’association de pêche alerte également régulièrement sur le manque d’eau dans le Thouet. « Préserver le Thouet c’est préserver le tourisme, l’agriculture et les loisirs », affirment les habitants.
"L'agglo n’entretient pas et laisse dépérir"
Pour eux la faute revient principalement à l’agglomération Saumur Val de Loire, en charge de l’entretien. « La régulation des barrages est catastrophique, c’est parfois ouvert, des fois non. Et l’entretien de la digue qui borde ce cours d’eau n’est pas réalisé, celle-ci est en train de tomber en ruine. L’eau passe par-dessus, par-dessous, et troue la digue. Cela est dû aux perpétuelles variations. Lorsque l’on assèche la digue et qu’ensuite l’eau revient en force, cela fragilise le tout et l’eau repousse les pierres », précise Michel Chevret. Le collectif indique avoir alerté à maintes reprises depuis des années, en vain. « L’agglo veut que le Thouet retrouve son cours naturel, en laissant les barrages ouverts, mais cela n’est pas possible. Selon l’agglo, il faudrait que le niveau de l’eau soit 1m44 plus bas que son niveau normal pour qu’il puisse « courir » et faire des « virages » à travers les bancs de sable. Mais avec 1m44 en moins, il n’y a plus d’eau et impossible de naviguer ou de faire tourner le moulin, on ne parle même pas de la faune et de la flore », souligne Mme Victor, également habitante du hameau. Une charge financière en moins pour l’agglo, estiment les riverains.

"Réguler le Thouet, c'est réguler la Loire"
Pourtant, selon elle, la régulation du Thouet est essentielle : « Autrefois le Thouet n’était qu’un vaste marécage qui inondait les prairies qui le bordent. C’est pour cela qu’il n’est pas possible de laisser le Thouet couler à sa guise sans le canaliser. Il y aurait des inondations sur les rives du Thouet à Saumur. Par ailleurs, cette rivière se jette dans la Loire. Réguler le Thouet et envoyer constamment un peu d’eau dans la Loire, c’est aussi la réguler. D’autant que nous ne sommes pas au bout des sécheresses et que nous allons en vivre de plus en plus. » Pour Michel Chevret, il sera surement nécessaire à l’avenir de monter une association regroupant tous les usagers pour faire « entendre leurs voix » et pourquoi trouver des financements. « Je ne sais pas si juridiquement nous pourrons agir, nous sommes encore en réflexion. Mais quoiqu’il arrive, il faudra agir. Peut-être que le changement de tête à l’agglo nous sera bénéfique », conclut-il.

Réponse de Madame Tubiana, responsable de l'Agglomération

Des riverains du Thouet à Artannes-sur-Thouet se sont réunis en un collectif pour alerter sur la gestion de ce cours d’eau. Ils déploraient une gestion « désastreuse » et un « délaissement des ouvrages » (digues et barrages). Pour Sophie Tubiana, vice-présidente à l’agglo en charge des milieux aquatiques, il n’y a aucun délaissement et de nombreux travaux sont entrepris. « L’agglo effectue de nombreux travaux réguliers sur les ouvrages du Thouet, les barrages sont restaurés petit à petit, mais c'est un travail de longue haleine qui prend du temps, et qui coûte. Les barrages ont été délaissés durant des décennies, ils sont en très mauvais état et fonctionnent avec des systèmes anciens, ce ne sont donc pas de petits travaux », assure-t-elle. Elle en veut pour preuve les travaux ou les projets sur les barrages des Nobis à Montreuil-Bellay ou celui de Saint-Hilaire-Saint-Florent.

De multiples dégradations
Quant à la situation inquiétante du niveau d’eau dans le Thouet ces derniers jours, Sophie Tubiana affirme que cela n’était pas intentionnel de la part de l’agglo. « Nous avons des détériorations et des actes malveillants sur plusieurs barrages, dont celui de Rimodan (NDLR : en amont du hameau de la Motte où le collectif s’est créé). Un technicien s’est présenté sur ce lieu en début de semaine pour remettre en place la porte du barrage qui avait été couchée. »

Des barrages rehaussés dans les années 80
Mais alors que penser de la critique lancée par le collectif qui pense que l’agglo souhaite que le Thouet reprenne son cours « naturel ». « Là encore, il s’agit d’une exagération. Il ne faut pas penser que l’on va ouvrir tous les barrages et toutes les digues. Nous souhaitons remettre les barrages en état, mais des barrages comme il y en avait autrefois, qui permettaient une meilleure circulation de l’eau. Car ceux que l’on voit actuellement ont été modifiés dans les dernières décennies », précise l’élue. Elle explique que les barrages du Thouet ont été modifiés dans les années 80, époque à laquelle ils ont été rehaussés : « Lorsque l’on regarde les photos et les plans des barrages dans les années 60 ou 70, on observe des structures beaucoup moins hautes, plus arrondies et rocailleuses, laissant passer les poissons et l’eau plus aisément par-dessus. C’est vers ce genre d’ouvrage que nous voulons nous tourner, il ne s’agit de laisser libre cours à la rivière », assure-t-elle. Elle souligne aussi qu’à l’origine, le Thouet était beaucoup moins large et plus « courant ».

Améliorer la qualité de l’eau
Pour l’agglo, revoir l’architecture de ces barrages, a une réelle utilité, la qualité de l’eau. « La qualité des cours d’eau en Pays de la Loire est particulièrement mauvaise, mis à part quelques cours d’eau en Mayenne. Il nous faut impérativement retrouver une qualité décente pour la santé de tout l’écosystème », souligne Sophie Tubiana. Cela passe par une modification du fil du Thouet en lui faisant retrouver du courant, afin que les sédiments soient évacués. « À moyen terme, dans les cinq années après travaux, le Thouet devrait retrouver un fonctionnement plus naturel. Pour ce qui est de la qualité, l'amélioration sera plus progressive », estime la vice-présidente.

Commentaires des lecteurs de Saumur Kiosque

Commentaire de pêcheur
L' ancien barrage de Rimodan a été dérasé.
Il s agit de la pelle du canal de la Motte qui a été mise a plat par le service de l'agglo pour faire des essais de niveau moins 1.44 qui dit la vérité

Commentaire de citoyen
Pour moi il n'y a plus de barrage depuis longtemps à Rimodan, tout a été rasé, surpris que Mme Tubiana ne le sache pas !

Commentaire de Guy
Tubiana suit bien les dossiers car les dégradations à Rimodan ont été causées par l'agglo avec des pelleteuses pour tout casser.Je pense que le flux et les installations de l'époque était bien, il y avait peut être des choses à paufiner comme des passes a poisson et des respects de mouvements de barrage été hiver avec la baisse des pelles en octobre novembre et le relevage au printemps afin de favoriser le mouvement des poissons et l'écoulement des fortes pluies.

Commentaire de Dominique Monnier
Madame Tubiana se moque du monde
En avril 2017, j'avais écrit un article et elle aurait sans doute pu dire à l'époque que j'exagérais.
Mais 3 ans après, l'agglomération arrache la jussie
Vous connaissez mon obstination sur ce dossier et je demande toujours à comprendre
Où sont les améliorations promises ?
Après autant d'efforts et de dépenses, les Saumurois doivent être en mesure de savoir
Sur la jussie, c'est un échec puisqu'elle se multiplie.
La rivière est elle devenue plus poissonneuse ? Pas besoin d'expert, les pêcheurs doivent nous donner la réponse
La qualité de l'eau s'est elle améliorée
Un peu de bon sens et de raison devraient nous donner la réponse
A vous de vous faire votre jugement

Commentaire de Philippe Petit
Améliorer la qualité de l'eau ?
Listons d'abord les causes de la pollution ( agricoles, industrielles, domestiques ... ) et essayons de les éliminer une à une ... mais ça c'est plus difficile que de les laisser rejoindre la mer en cassant les barrages. Pas d'eau dans le Thouet en été ...
Alors pourquoi autoriser les pompages agricoles ?
Trois constatés entre Chacé et Le Vaudelnay... qui arrosent en plein après-midi. Peut-être plus ?

Commentaire de Jan Nez
Quelle désastre pour le Thouet. Pour avoir des subventions on fait n'importe quoi. L'idéal c'est le travail des anciens qui évacuais l'eau par le fond avec une écluse qu'on montais ou baissais suivant le débit, les sédiments qui partaient aussi, l'eau passais par le déversoir en cas de cru ou surplus d'eau. On a jamais fais mieux que nos ancêtres.

Commentaire de Pêcheur
Il faut être clair et de bonne foi, aucun barrage n'a été "restauré" sur le Thouet, toutes les interventions ont consisté à baisser les niveaux ou faire des échancrures, cette solution s'est révélée catastrophique pour la rivière qui se comporte dorénavant comme un oued avec des montées et descentes brutales, il faut arrêter de considérer la rivière comme une chasse d'eau ! Depuis 2011 que cela dure, aucune amélioration n'est constatée, au contraire, il faut identifier et de combattre les causes de ce mauvais état plutôt que d'attaquer la rivière.

Commentaire de Denis Bagneux
Un collectif de plus contre Mme Tubiana car il se passe strictement l inverse de ce qu'elle souhaite comment une seule personne peut elle décider autant du sors d une rivière de sa faune de sa flore au nom d'une pure idéo sans fondement j'attends l'élection du nouveau président de l' l'agglo afin qu'il dessaisisse cette personne de ce dossier et d instaurer le côté réversible de cette absurdité ce ne peut être qu'avec de l' eau et du courant que se lisse les sédiments un curage comme les années 70 aurait été mieux et peu cher au ratio annuel le fond de la bêtise de Mme Tubiana est peut être le
Commentaire de pêcheur
Tout a fait d accord avec Denis.
Pour la vie de la faune piscicole les frayères ont disparu lors d une montée des eaux les poissons pondes dans les herbiers l'eau rebaisse .Les oeufs se retrouve a sec merci l'agglo .Chaque pêcheur est un électeur attention Mr Gouletà ta liste

MONTREUIL BELLAY

Boulangerie Benaiteau

Elle sera fermée le 22 juin en raison des travaux boulevard Pasteur
Il est créé un accès handicapé
La boulangerie rouvrira le 24 juin

VENDREDI 19 JUIN

ANNIVERSAIRE DU 19 JUIN

Souvenir d'un ami

La Rochefoucault disait :
"La culture c'est ce qu'il nous reste quand on a tout oublié"
Au contraire l'amitié se noue du vivant et reste sans jamais oublier
Il est difficile de parler d'un ami, parti sans laisser d'adresse il y a un an aujourd'hui
laissant derrière lui le souvenir mémorable de bons moments passés ensemble
Oublions la tristesse, gardons nos souvenirs
Il n'aimait pas être seul et adorait la compagnie
Et puis la maladie a décidé pour lui, lâché par son corps défaillant
Il l'avait dit bien quelques années auparavant mais le temps passe vite et on oublie
Mais cette saleté de virus a repris le dessus
Nous n'aurons en mémoire, non pas le visage d'un malade mais celui du bon vivant qui savait nous accueillir avec sa gentillesse légendaire.
On l'aura refait le monde avec toi et bien autres. 
Maintenant tu nous regardes d'en haut en disant comment se fait t'il qu'il n'a pas pris la donne avec tous les atouts qu'il a en main
Bien sûr on ne pourra te répondre.
Toi tu savais le faire et introduire une blague inopinée pour détendre l'atmosphère
On n'avait pas ta classe mais tu resteras pour toujours notre ami inoubliable
On aime pas le terme d'adieu mais je suis sur qu'on se retrouvera en d'autres lieux paradisiaques
A plus tard, mon ami

JEUDI 18 JUIN

MONTREUIL BELLAY

Ecole de la Herse

Les élèves de l'école ont fabriqué des poches en tissus afin de protéger les jeunes kangourous ou marsupiaux d'Australie
Elles ont été réceptionnées par Ophélie Durand, une ancienne montreuillaise qui réside en Australie
A la suite des incendies qui ont ravagé le pays, les enfants ont confectionné des sacs pour remplacer les poches de mammifères marsupiaux afin de faire porter les petits orphelins par des humains
L'urgence est de sauver un maximum d'espèces tels que les koalas, les kangourous, les opposums, les ornithorynques qui sont voués à disparaître
L'idée est venue d'un chef animalier d'un parc de Carcassonne qui a créée des patrons pour la confection de ces poches

LE PUY NOTRE DAME

Association Canyonandco



Pour ses 20 ans d'existence, l'association Canyonandco situé au puy Notre Dame avait programmé une Assemblée Générale là ou tout a commencé en 2000.
En Sierra de Guara, à côté des Pyrénées espagnols.
Le week end s'annonçait festif et ensoleillé pour ce 08 Mai.
Trois jours offert dans son intégralité à tous les adhérents pour fêter les 20 ans de l'association.
Crise sanitaire oblige, le bureau a dû se contraindre d'annuler . Ce n'est que partie remise pour 2021.
Les recettes de l'association sont assurées par les ventes régulières de séjours que l'association organisent en partenariat avec l'association de guides de canyons "Guias de Guara".
Cette année une cuvée de vin rouge de bordeaux faite pour pour l'occasion avait permis d'assurer le financement de ce projet.
L'activité canyonning reprend tout juste ses droits en montagne après un printemps confiné.
Rien de précis n'est donc programmé sur ce début de saison. Mais nul doute que dans les semaines à venir les passionnés ne devraient pas laisser les cordes et les mousquetons dans les placards.
A l'automne comme chaque année les plus assidus et expérimentés de l'association vont partir pour une semaine de descente de canyons de haut niveau non stop, certainement dans la région des écrins dans les Alpes ou en Italie.
Vous pouvez retrouver toutes les infos de l'association sur le :
facebook canyonandco et sur www.canyonandco.fr
De belles images et vidéos vous attendent.