Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dominique MONNIER

16 Avril 2017

Par Dominique Monnier, samedi 15 avril 2017 à 18:48 :: Informations cantonales

UNE PETITE HISTOIRE EN CES TEMPS DE VACANCES

Un vieux juif fut enfin autorisé à quitter l'Union Soviétique pour émigrer vers Israël.

Quand on fouilla ses bagages à l'aéroport de Moscou, l'officier des douanes trouva un buste de Lénine.

Le douanier :
- "Qu'est-ce que c’est ? "

Le vieil homme :
- "Qu'est-ce que c’est ? Qu'est-ce que c’est ? Il ne faut pas dire "Qu'est-ce que c’est ?", mais "Qui est-ce ?" "C'est Lénine : l'homme génial qui a inventé ce paradis du travailleur".

L'officier se mit à rire et le laissa passer.
Le vieil homme arriva à l'aéroport de Tel Aviv où un officier des douanes israélien trouva le buste de Lénine.

Le douanier :
"Qu'est-ce que c’est ?"

Le vieil homme :
"Qu'est-ce que c’est ? Qu'est-ce que c’est ? Il ne faut pas dire "Qu'est-ce que c’est ?" , mais "Qui est-ce ?". "C'est Lénine ! Ce fils de pute ! Je vais le placer dans mes toilettes, afin que chaque jour je sois dissuadé de retourner en Russie".

L'officier se mit à rire et le laissa passer.

Quand il arriva à la maison familiale à Jérusalem, son fils le vit déballer le buste.

Il lui demanda : "Qui est-ce ?"
- "Qui est-ce ? Qui est-ce ? Il ne faut pas dire "Qui est-ce ?" mais "Qu'est-ce que c’est ?".
"Ceci, mon fils, c'est quinze kilos d'or pur !"

LU SUR SAUMUR KIOSQUE

Du changement à la tête de l'Anjou touristique...
L'organisation départementale n'intégrera pas la Société Publique Locale Tourisme d'Angers Loire Métropole, mais se réorganise tout de même : nouveau directeur, nouvelle dénomination, nouvelle adresse, nouvelle stratégie départementale, nouvelle présidence du collège de la Fédération départementale des offices de tourisme, nouveau site internet…



Denis Griffon et Sabine Biotteau

Anjou tourisme, n'est plus le "Comité départemental du tourisme et Fédération départementale des offices de tourisme et syndicats d’initiative de l’Anjou", mais l’Agence Départementale du Tourisme de l’Anjou. Une manière d'évoluer pour marquer la volonté de mieux vendre la destination pour l’ensemble des acteurs du tourisme du département.

1 - Une nouvelle équipe : élu président en octobre 2015, Philippe Chalopin réorganise actuellement le tourisme en Anjou et proposera dans les prochains mois un nouveau plan d’action pour le développement de ce secteur économique important pour l’Anjou.

2 - Un changement de nom. Depuis quelques mois le CDT, Comité Départemental du Tourisme, créé en 1951 et associé depuis 2011 à la Fédération des offices de tourisme et syndicats d’initiative de l’Anjou, est devenu l’ADT : Agence Départementale du Tourisme de l’Anjou – Anjou tourisme. Au-delà de la dénomination qui correspond à la réorganisation nationale du Réseau des agences départementales et des territoires, ce changement affirme le poids du tourisme dans l’économie et le rôle majeur des départements dans le tourisme en France.

3 - Un changement de lieu. En juillet 2016, Anjou tourisme quitte la maison départementale du tourisme place Kennedy (inaugurée en 1982) pour intégrer des locaux rue Saint Aubin. Ce déménagement à proximité du Conseil départemental souligne l’ambition du Département de vouloir faire d’Anjou tourisme un outil au service du développement et de la promotion de son territoire.

4 - Un nouveau Directeur. En janvier 2017, Laurent Boron quitte ses fonctions pour laisser sa place à Denis Griffon, 49 ans, à la tête d’Anjou tourisme. Homme de projets, expérimenté en termes de développement économique, c’est aussi un homme de communication. Son rôle : travailler à l’image et au rayonnement du territoire, être au plus près des problématiques des professionnels, mettre en synergie les territoires.

5 - Une nouvelle Présidente à la tête de la FDOTSI. Le 23 février dernier, Sabrina Biotteau est élue par ses pairs Présidente du collège de la Fédération départementale des offices de tourisme l’Anjou, après 16 années de présidence de Gérard Dorlot. C’est là encore le signe du renouvèlement et de la jeunesse. Plusieurs enjeux majeurs sont au programme de sa future présidence : mutualisation et professionnalisation des offices de tourisme, formation et adaptation aux nouveaux modes de consommation du tourisme.

Anjou tourisme, c’est :
- 18 salariés
- Un budget de 1 850 000 €
- Sa fonction : organiser, fédérer et développer le tourisme en Anjou
- 3 missions principales :
· le développement économique : observatoire, ingénierie, prospection d’opérateurs (hébergements…), animation des filières (sites de visites, La Loire à Vélo®, Vélo Francette®…), signalisation touristique, etc. Parmi les derniers succès, on peut signaler le projet Huttopia au Lac de Maine.
· la communication/markéting du territoire : promotion et opérations partenariales, marque partagée et réseaux sociaux #Jaimelanjou, relations presse et visibilité dans les médias nationaux (étranger en lien avec l’Agence régionale Pays de la Loire), déploiement de l’espace partenaire – plateforme de données partagée par les organismes de tourisme publics et privés…
· l’animation du réseau des professionnels et offices de tourisme : animation, formation, expertise, médiations, classement des meublés touristiques, chartes qualités, signalisations, labels, etc.

COMMUNE DE MONTREUIL BELLAY

Un concert de trompes de chasse à la collégiale

Le Rallye Trompe Saint-Varent (Deux-Sèvres) et sa chorale organiseront un concert de trompes de chasse vendredi 21 avril, à 20 h 30, dans la collégiale.

15 sonneurs et 23 choristes se produiront en alternance dans un répertoire lié à la chasse. Composé de deux parties, avec un entracte, le concert de 2 h 30 mettra en scène des artistes en solo, duo et trio, de façon à proposer un concert divers qui devraient séduire les mélomanes, amateurs ou pas du son au fond du bois. La trompe de chasse se différencie du cor par un tube plus long. La résonance produite dans l’église sera du plus bel effet.

Marc Beaumont, de Méron, le secrétaire de l’association, pratique la chasse à courre et à tir. Il a appris à monter à cheval à l’Ecole nationale d’équitation dont il est retraité. Il possède également une meute de chiens.
Renseignements et réservations auprès de Marc Beaumont au 06 80 06 21 45 ou de Françoise au 06 42 77 05 34.

15 Avril 2017

Par Dominique Monnier, samedi 15 avril 2017 à 09:02 :: Informations cantonales

COMMUNE DE SAINT CYR EN BOURG

Conseil Municipal du 10 avril 2017

Vote des taux 2017
Le maire explique : « L’année dernière, nous avions augmenté les taxes : à savoir 11,32 % la taxe d’habitation, 14,19 % la taxe foncière sur le bâti et 44,72 % sur le foncier non bâti ce qui nous amenait un produit de 247 825 €. Il avait été annoncé une hausse des bases de 0,4 % par l’Etat mais, apparemment, il y a eu révision des assiettes des bases industrielles et commerciales ».
Il rajoute : « Dans le cadre de l’étude d’une commune nouvelle, on sait que nous avons avec Chacé les taux les plus bas par rapport aux communes de Brézé et de Varrains, ce qui va se traduire par une harmonisation des taux par un lissage sur une douzaine d’années et une augmentation des taux propres à la commune de Saint-Cyr. On sait qu’il va falloir augmenter de 12 % nos taux soit 1 % par an. Cette année, c’est particulier avec les taux de la Communauté d’agglomération Saumur-Val de Loire avec le regroupement des 4 communautés de communes. Il est proposé de modifier les taux sur les bases initiales 2016 donc à baisser nos taux, à savoir : 11,22 % la taxe d’habitation, 13,71 % la taxe sur le foncier bâti et 44,32 % la taxe sur le foncier non bâti, soit 4 589 € de moins une année. Personnellement, je considère qu’il est dangereux de baisser les taux pour les réaugmenter les années suivantes sur 12 ans. Je propose de ne pas augmenter cette année car nous n’avons pas l’étude en main du cabinet pour la commune nouvelle. Mais si on y va, nous ne le saurons que l’année prochaine, il faudra commencer à anticiper, donc ne baissons pas pour augmenter plus après. » Après délibérations, 6 voix pour le maintien et 5 voix pour l’augmentation.

Comptes 2016

Après le compte de gestion 2016 de la trésorière approuvé par les élus, le maire présente le compte administratif 2016 qui est validé. Mme Kapfer fait un point sur la situation de la commune par rapport aux communes de même strate : « Saint-Cyr compte 959 habitants. Vous avez une CAF brute au 31 décembre de 212 809 € et une dette de 229 829 €. Vous bénéficiez d’un fonds de roulement de 588 567 €. Une fois tout remboursé, votre CAF nette est de 139 255 €. À noter que la capacité de la commune à se désendetter est 1,06 année ». « Nous nous étions fixés comme objectif de ne pas avoir de dette à la fin du mandat, ce que nous respectons », souligne le maire Dominique Sibileau.

La trésorière municipale fait état de l’évaluation financière de la commune sur les cinq dernières années, de 2012 à 2016. « Vous avez un budget bien maîtrisé, ce qui est très bien pour la commune. » Il est décidé d’affecter la somme de 488 031 € en recettes de fonctionnement et 100 535 € en recettes d’investissement.

Budget primitif 2017

Les élus votent le budget primitif 2017 qui s’équilibre en dépenses et recettes de fonctionnement à 1 242 011 € et en dépenses et recettes d’investissement à 482 711 €.

Comité des Fêtes

Le président du Comité des fêtes, Dominique Jubin, a dressé le bilan de l’année 2016, lors de l’assemblée générale, vendredi 7 avril.

Il s’est déclaré très satisfait de la bonne participation de la traditionnelle randonnée du 1er mai. « Nous avons eu 150 randonneurs et nous réalisons des bénéfices. Cela nous convient très bien. Il faut savoir que les randonneurs mangent ensuivent dans la cave et que nous ne pourrions pas accueillir plus de monde. Nous avons eu également notre soirée du 9 juillet avec le feu d’artifice qui a connu une très grosse participation des habitants de la commune et de ceux des environs. L’ambiance était là et cela n’était pas arrivé depuis très longtemps de terminer à 2 heures du matin. Nous ne sommes que huit personnes dans le bureau, mais on arrive à avoir quelques bénévoles qui viennent nous aider lors des manifestations », a confié le président.

Pour 2017, la randonnée pédestre du 1er mai proposera deux parcours : 10 et 5 km. Le départ se fera de la cave des Vignerons de Saumur. Inscriptions (1) ou sur place entre 8 et 10 heures. Le tarif sera de 8 € pour les adultes, 5 € pour les moins de 12 ans, 5 € sans le repas. Un ravitaillement sera prévu sur le parcours et un vin d’honneur sera servi à l’arrivée. La soirée aura lieu le 8 juillet sur la place derrière l’Eglise avec un feu d’artifice tiré sur le stade. « Nous envisageons éventuellement, en octobre-novembre, une soirée dansante », termine Dominique Jubin.
(1) Inscriptions au 02 41 51 61 83 ou au 02 41 51 96 75.