JOYEUX NOEL

Chers lecteurs

L'année 2014 sera bientôt terminée
Vous avez certainement connu des périodes de joie, de tristesse et des moments difficiles surtout en cette période de crise.
J'espère que ces moments de fêtes vous feront oublier les soucis quotidiens et vous permettront pour certains de vous retrouver
en famille avec bonheur, sans oublier ceux qui n'auront pas cette chance
Je vous souhaite à tous un joyeux Noël

Dominique Monnier

10 Décembre 2014

UN NOUVEL ITINERAIRE NATIONAL VELO "LA VELO FRANCETTE"


Ce circuit est un chemin vélo créé de la Normandie à l'Atlantique
Il s'inscrit dans un maillage régional qui va de Caen/Ouistreham à La Rochelle sur 608 km.
Cet itinéraire est interconnecté avec la Véloscénie(Paris/Mont Saint Michel), La Loire à Vélo et la Vélodyssée (Roscoff/Hendaye)
Il traversera 7 départements, 3 Régions et 3 parcs naturels
La partie de l'itinéraire qui traverse le Maine et Loire sera de 128 km
114 km sont actuellement réalisés et 17 km 5 sont en provisoires
Il utilisera le chemin de halage de la Mayenne, l'antenne ouest Angers-Bouchemaine, la Loire à vélo (Bouchemaine /Saumur) et le Thouet à vélo (Saumur/Montreuil Bellay)
Sur la partie du chemin de la Mayenne , sur l'éco-compteur installé à Montreuil sur Maine, on a compté plus de 10.000 passages sur les 9 premiers mois de 2014 (+23% par rapport à 2013)
2013: 9.974 passages et les 9 mois de 2014 : 10.288 passages alors que la communication ne commencera qu'en 2015

10 Décembre 2014

INFORMATIONS

SESSION DU CONSEIL GENERAL

DOSSIER TERRA BOTANICA

Voici le texte de mon intervention pendant la session pour soutenir le dossier de Terra Botanica

Monsieur le Président

Je pense que ce n'est pas le moment d'abandonner l'investissement Terra Botanica.
Cela serait encore plus désastreux si on ne faisait rien et on nous le reprocherait.
Mais se souvient t'on dans quel contexte il a été réalisé. On en parlait du temps d'André Lardeux et de Christian Gaudin.
Puis le Maine et Loire a été choisi pôle mondial de compétitivité, sans doute un peu grâce à Terra Botanica comme fer de lance.
A cette époque on ne parlait pas de crise financière des départements et l'état compensait les allocations.
Aucune prévision n'était emprunte de pessimisme mais on parlait d'insuffisance de la notoriété de l'Anjou.
Alors bien entendu la période a changé.
Mais le parc existe et aujourd'hui, ne pas le soutenir c'est le condamner.
C'est créer une obligation immédiate des aides européennes.
La France est reconnue comme la première puissance touristique du monde.
Est ce encore la réalité ?
Il peut sembler difficile de comprendre pourquoi notre industrie touristique est si négativement connotée et si négligée par les décideurs politiques.
Et pourtant la part du tourisme dans l'économie française représente 85 milliards d'euros loin devant l'automobile pour 69 milliards et de l'agriculture pour 79 milliards.
Sa valeur ajoutée de 42 milliards d'euros la place devant les secteurs de l'énergie et des industries agricoles et alimentaires.
Malheureusement en période de crise le tourisme n'est pas un sujet politique majeur en France.
C'est ce qui ressort d'une étude faite par un polytechnicien français, Julien Barnu, qui se passionne pour le tourisme et qui a intitulé son article comme « le coûteux mépris français ».
Pourtant tous les pays émergeants commencent par le tourisme pour se faire connaître et pour se développer.
Mais nous avons aussi notre responsabilité dans les échecs.
Sachons communiquer, ne restons pas replié sur nous mêmes.
La presse parle depuis de nombreux mois en négatif de Terra Botanica.
Il nous faut maintenant être positif, vous l'avez dit Monsieur le Président.
Bien entendu il manquait, un manager,
Bien entendu le temps n'a pas aidé le démarrage de ce parc,
Bien entendu la communication a été mauvaise et très insuffisante
Mais il est noté comme un des plus beaux parcs d'Europe par les agences spécialisées de notation
Et il y a également du positif
Des emplois en premier lieu dont on ne parle pas et des retombées économiques sur l'agglomération d'Angers.
C'est dans ce contexte qu'il faut se retrousser les manches et faire corps ensemble car nous avons besoin d'une locomotive.
Cela nous a permis au moins de réfléchir pour la suite, depuis plusieurs mois, avec les grands sites touristiques et de se poser la question de savoir si notre communication à tous n'était pas insuffisante.
Regrouper nos moyens entre les grands offices, les collectivités, les grands sites pour parler du département dans la capitale et ailleurs, c'est ce qu'il en ressort
C'est pourquoi il faut remettre les choses à leurs justes proportions et votre projet de sauvegarde de Terra Botanica me paraît sérieux Monsieur le Président
Vulcania et le Futuroscope ont connu les mêmes problèmes à leur début et je sais tout le travail que vous avez effectué pour réfléchir avec votre directeur général des services à la relance de ce site.
Soutenir Terra Botanica pour cette année, ce n'est pas plus onéreux que les 4 millions d'euros de déficit engendrés chaque année au théâtre du quai.
Si l'état nous rembourse aujourd'hui les 80 millions qu'il nous doit pour l'année, nous pourrons faire face à tous nos engagements car la responsabilité des difficultés est avant tout due par la non compensation de l'Etat
C'est pourquoi je souhaite vous soutenir, Monsieur le Président, pour sauver Terra Botanica.
Quant à ma collègue Madame Mevel Plat, elle pêche par ignorance .
En effet ce n'est pas le département qui n'a pas voulu collaborer avec la ville d'Angers mais le contraire avec l'ancienne municipalité qui se refusait à s'associer et qui a mis un temps certain avant de poser de la signalétique en centre ville.
Je vous remercie de votre attention

Dominique Monnier
Vice Président du Conseil Général en charge du tourisme
ANNIVERSAIRE DE L'UNION ATHLETIQUE DE MONTREUIL BELLAY

J'ai beaucoup regretté mon arrivée tardive due à ma présence à la Sainte Barbe des pompiers du Puy Notre Dame
Les horaires des deux manifestations ne m'ont pas permis d'être à l'heure à l'anniversaire de l'UAM
J'avais averti les responsables qui m'avaient parfaitement excusé et je tiens à les remercier
J'ai toujours eu un faible pour l'athlétisme en raison de mon passé sportif et je me sens très à l'aise dans cette ambiance
J'ai été reçu avec beaucoup de gentillesse par le président Wilbrenink et le maitre de cérémonie Jean Michel Adam
Il n'est pas facile de faire un discours en fin de vin d'honneur et d'attirer l'attention mais j'ai tenu à dire le mot que j'avais préparé
Mes paroles respectaient scrupuleusement le fonds de ma pensée et l'admiration que j'ai pour les jeunes qui font de l'athlétisme
Je n'ai pas entendu les autres discours mais je me suis tout de suite senti dans l'ambiance avant de remettre avec beaucoup de plaisir
deux médailles du département à Danielle Adam qui travaille dans l'ombre de son mari Jean Michel et à Monsieur Paul Robert ,
un bénévole , ancien président de l'UAM et responsable dans l'ombre de la rando du mois d'octobre. Cette médaille est en même temps à un hommage à tous les autres bénévoles
Jean Michel Adam m'a remis ensuite la médaille des 40 ans qui viendra se poser à côté de celle des 30 ans que je garde précieusement
Ensuite une belle soirée de gala a clôturé cette belle journée d'anniversaire en attendant le 50ème
Le texte de mon mot suit

Monsieur le Président, cher Jean Michel Adam, cher amis de l'UAM

40 ans, c'est pour un athlète l'age de la sagesse ou de la retraite mais pour un club aucun vieillissement ne se fait sentir car les sociétaires sont toujours jeunes et souvent performants.
Performants, cela n'est pas permis à tous mais ce que je sais de l'athlétisme c'est que c'est une école d'effort et de réussite pour chacun des pratiquants.
En effet un ou une athlète ne sont pas des personnages ordinaires.
Ils ont l'habitude de s'entraîner , de progresser et de se dépasser et lorsque arrive enfin l'âge d'arrêter la compétition, l'acquit sportif est un gage de réussite.
Car un jeune de l'UAM, du CAPS ou de tout autre club s'est forgé par sa formation sportive une éthique de vie qui est souvent signe ou qui favorise la réussite de sa vie professionnelle. On acquiert à la fois le goût de l'effort solitaire et l'esprit d'équipe.
Quoi de plus enthousiasmant, tant des participants que des supporters, qu'un relais avec ce témoin qu'on tient dans la main et qu'on a hate de transmettre avec précision faute d'échec
Et puis quelle satisfaction quand on bat un record personnel qu'il soit de vitesse, de longueur ou de hauteur.
C'est ainsi que j'ai pu apprécié et j'en garde encore beaucoup de souvenirs de ma vie d'athlète
Mais un club comme l'UAM, c'est un tout, des jeunes, des champions, des entraîneurs, des bénévoles et lorsqu'on peut faire tout à la fois , quel bonheur et quelle satisfaction.
C'est pourquoi aujourd'hui ce sont les entraîneurs et les bénévoles qu'il faut remercier et mettre à l'honneur car sans eux, il n'y aurait pas de réussite du club
Et quand par un heureux hasard, un jeune sort de l'ordinaire grâce à ces qualités, tout le monde est heureux et il faudra pour lui toujours se souvenir de ceux qui l'ont aidé à réussir
C'est pourquoi je souhaite à l'UAM un bon anniversaire, ce club toujours jeune et qui le sera encore lors de sa cinquantième année
Je vous remercie de votre attention

Dominique Monnier
Vice Président du Conseil Général
Ancien de l'US Thouars et du CAPS Saumur