LES CONSEILLERS GENERAUX DU CANTON DE MONTREUIL BELLAY

A l'heure où se rapprochent de nouvelles élections cantonales, je trouve intéressant de rappeler une partie de l'historique des conseillers généraux qui se sont occupés de notre territoire
Ce texte figure d'ailleurs dans une rubrique spéciale de ce blog
En mars prochain le canton de Montreuil Bellay disparaitra pour faire place à celui de Doué la Fontaine qui sera composé de ceux de Gennes, Montreuil Bellay et Doué la Fontaine. Vous aurez à élire un couple obligatoirement pour raison de parité
Je suppute (mais la vie politique actuelle est tellement bizarre) que ce sera la dernière fois puisqu'on parle de plus en plus de la suppression des Conseils Généraux
On peut se poser la question du prochain renouvellement puisqu'entre 2015 et 2017 l'économie, les routes et les collèges seront transférés aux régions

Historique

(Un grand merci aux Archives départementales et à sa directrice Elisabeth Verry qui m'ont fourni tous les renseignements nécéssaires à cette rubrique)

La loi du 22 décembre 1789, reprise dans la constitution de 1791, a divisé le royaume (République en septembre 1792), en communes, cantons, districts et départements. En juin 1793, la Convention a supprimé le canton qui a été rétabli par la constitution du 26 octobre 1795, instituant le Directoire.

Les cantons ont été créés en 1790 avec les départements par le Comité de Division du territoire. Ils étaient alors regroupés en districts jusqu'à la suppression de ces derniers en 1795 puis en arrondissements lors de leur création en 1800.

La constitution du 5 fructidor an III (22 août 1795), qui a supprimé les districts, a créé une municipalité de canton avec des représentants des communes. Du 1er vendémiaire an VII (22 septembre 1798) au 28 pluviôse an VIII (17 février 1800), en vertu de la loi du 13 fructidor an VI (30 août 1798), les mariages ont été célébrés au chef-lieu de canton, et plus dans la commune.

En 1790, les cantons étaient plus nombreux qu'actuellement (40 à 60 selon les départements) mais leur nombre a été notablement réduit (30 à 50) par la loi du 8 pluviôse an IX (28 janvier 1801) intitulée « loi portant réduction du nombre de justices de paix ». Les premiers préfets ont dû établir dans le département la répartition des communes par canton nouveau. Ces listes, après l'aval du gouvernement, ont été publiées au Bulletin des Lois dans les années 1801-1802 et constituent la base des cantons encore en vigueur.

Depuis 1800, des cantons dépeuplés ont été supprimés et de nouveaux ont été créés dans les zones en forte croissance démographique, principalement urbaine. Au total, le nombre a sensiblement augmenté.



Le Puy Notre Dame, Canton

Le plafond de la salle d'honneur de la Préfecture possède les blasons de tous les cantons du Maine et Loire qui existaient en 1790
En 1800 de nombreux cantons ont été supprimés dont celui du Puy Notre Dame
Par contre le blason est toujours présent pour se remémorer cette période de l'histoire
Vous trouverez ci-dessus ce blason qui reprend la vierge du Puy Notre Dame, célèbre par sa ceinture portée par Anne d'Autriche avant la naisance de Louis XIV

Les 13 Conseillers Généraux

1800-2012

13 conseillers généraux ont représenté, de 1833 à nos jours, le canton de Montreuil-Bellay. Parmi eux, se distingue la dynastie des Grandmaison (Georges-Charles, Robert, et Georges), qui marque de sa présence l’ensemble du XXe siècle, et les personnalités de Charles Louvet, ministre (agriculture et commerce) et d’Edgar Pisani, plusieurs fois ministre sous la Ve république (Agriculture, Equipement, Nouvelle –Calédonie)
.
Les conseillers généraux du canton de Montreuil-Bellay :

Foucher (Louis-Jean-Nicolas-Charles)
Elu du Coudray Macouard - 24 novembre 1833-démissionnaire le 16 avril 1838 :

Né à Saumur le 25 avril 1769, il était le fils d'un procureur du roi. Il devint lui-même avocat-procureur en 1788 puis professeur de législation à l'École centrale de la Mayenne lors de sa création. Il fut commissaire du gouvernement près le tribunal civil de Laval en 1800 puis membre du corps législatif du département de la Mayenne en l'an XII. Procureur à Laval en 1809 il fut nommé substitut à Angers en 1811.
Il fut maire du Coudray-Macouard en 1832 puis conseiller général en 1833. Il décéda le 25 octobre 1838.

Les votes



Louvet (Charles)
Elu du Puy Notre Dame - 27 mai 1838- août 1848, 1er août 1852-octobre 1871 :

Né à Saumur le 22 octobre 1806 dans une famille de négociants, il s'établit dans sa ville natale comme banquier. Il fut conseiller général par deux fois et Président de ce même conseil, de mai 1838 à août 1848 et d’août 1852 à octobre 1871. Député de 1848 à 1871, il fut nommé ministre de l'Agriculture et du Commerce de janvier à août 1870 sous le gouvernement d'Émile Ollivier. Retiré de la vie publique il se consacra à la littérature et fut l'initiateur de la publication des œuvres posthumes de Charles Dovalle, un jeune poète montreuillais et d’articles dans différentes revues.
Il décéda à Paris le 2 mars 1882.

Les votes




Aubelle (René-Alcide)
Elu de Montreuil Bellay - 27 août 1848-août 1852:

Né à Saumur le 15 septembre 1816, il fut notaire à Montreuil-Bellay et fut maire de cette commune de 1878 à 1892. Républicain convaincu, il s'opposa au coup d'état de Louis-Napoléon Bonaparte, ce qui lui valut des mesures de rétorsion à l'avènement du Second Empire.
Il décéda le 25 juillet 1902 à Montreuil-Bellay.

Les votes



Gigot (Prosper)
Elu de Saint Cyr en Bourg - 8 octobre 1871-9 mars 1898 :

Conseiller général du 8 octobre 1871 jusqu' à son décès le 9 mars 1898, il fut également maire de Saint-Cyr-en-Bourg de 1871 à 1897. Le Courrier de Saumur, relatant sa disparition, le présente comme un élu proche de ses électeurs et très écouté pour ses conseils avisés.

Les votes



Perrault (Eugène)
Elu de Brézé - 3 avril 1898-juillet 1898 :

Exploitant agricole et propriétaire du château de Meigné à Brézé, il fit un bref passage en tant que conseiller général, puisqu’il ne siégea à l'assemblée départementale que d'avril à juillet 1898. Il s'investit surtout dans la vie économique locale en présidant le Comice agricole de l'arrondissement de Saumur et fit partie des sociétés scientifiques locales comme la Société industrielle d'Angers, promouvant les progrès en matière agricole.
Il est décédé à Brézé le 18 juin 1924.

Les votes



Grandmaison (Georges-Charles-Alfred-Marie Millin de)
Elu de Montreuil Bellay - 26 mars 1899-mai 1922 :

Né à Paris le 14 mai 1865, il opta pour la carrière militaire. Après Saint-Cyr il poursuivit sa formation à l'École de cavalerie de Saumur en 1887. Après avoir servi au Turkestan, il quitta l'armée et vint s'établir à Montreuil-Bellay, dont il fut maire de 1898 à 1902. Durant son mandat il fut le créateur du Syndicat agricole du canton et l'initiateur d'expérience, à partir de plants américains, pour favoriser la reconstitution du vignoble français décimé par la crise du phylloxéra. Député de Maine-et-Loire de 1893 à 1933 puis sénateur il siégea au Conseil général de 1899 à 1922.
Il est décédé le 3 décembre 1943.

Les votes



Grandmaison (Robert Millin de)
Elu de Montreuil Bellay - 14 mai 1922-octobre 1940 :

Fils de Georges de Grandmaison, il né à Paris le 5 mai 1896, il succède à son père comme conseiller général en 1922 et occupe ce mandat jusqu'en octobre 1940. Il fut également élu député en 1933 en remplacement de son père devenu sénateur.
Il décéda à Paris le 6 août 1982.

Les votes



Civrais (Joseph)
Elu du Puy Notre Dame - 30 septembre 1945-octobre 1951 :

Né le 17 avril 1899 à Sainte-Radegonde-des-Pommiers dans le département des Deux-Sèvres, il fut maire du Puy-Notre-Dame de 1945 à 1971 et conseiller général de 1945 à 1951. Il était chevalier de la Légion d'Honneur, des Palmes académiques et titulaire de la médaille départementale et communale.
Il décéda le 3 juin 1972.

Les votes



Boischevallier (Jacques de)
Elu De Courchamps - 7 octobre 1951-mars 1964 :

Né à Paris le 30 novembre 1890, fils d’un inspecteur des chemins de fer, il fut président-directeur général des établissements de Neuville à Saint-Hilaire-Saint-Florent. Il fut le promoteur du syndicat d’adduction d’eau du Sud-Saumurois et devint son premier président. Il avait été également vice-président du syndicat d’électricité de Maine-et-Loire. Conseiller général d'octobre 1951 à mars 1964, il fut également maire de la commune de Courchamps de 1942 à 1971.
Il décéda à Courchamps le 24 avril 1975.
Les votes



Pisani (Edgard)
Elu de Montreuil Bellay - 8 mars 1964-septembre 1973 :

Né à Tunis le 9 octobre 1918 d'une famille d'origine italienne, il préparait l’École normale supérieure lorsqu’éclata la Seconde Guerre mondiale. Jeune résistant, son attitude pendant l'occupation lui valut d'être distingué à la Libération par le Conseil national de la Résistance. Plus jeune sous-préfet de France en 1944 , il est nommé en 1946 préfet de la Haute-Loire, puis en 1947 de la Haute-Marne département dont il devient le représentant au Sénat jusqu’en 1961. Fondateur du Mouvement pour la Réforme (MPR), il est élu conseiller général de Maine-et-Loire de 1964 à 1973 et est maire de Montreuil-Bellay de 1965 à 1975. Député de Maine-et-Loire, il siège à l'Assemblée nationale de 1967 à 1974. Il a été ministre de l'Agriculture de Michel Debré en 1961 et 1962 et de Georges Pompidou de 1961 à 1966, ministre de l'Équipement de 1966 à 1967. Enfin, il fut ministre chargé de la Nouvelle-Calédonie du 21 mai au 15 novembre 1985 dans le gouvernement de Laurent Fabius.

Les votes



Grandmaison (Georges Millin de)
Elu de Montreuil Bellay - 30 septembre 1973-mars 1994 :

Né le 2 novembre 1930 à Paris, il devient avocat près la Cour d'Appel de Paris puis près le Conseil d'État. Il fut conseiller municipal de Montreuil-Bellay de 1965 à 2001, conseiller général de 1973 à 1994. Vice-président du comité régional du tourisme, il porta un soin particulier à la défense du patrimoine et devint président de l'association des Vieilles maisons françaises.
Il est décédé à Paris le 23 juillet 2005.

Les votes




Beaumont (Claude)
Elu du Vaudelnay - 27 mars 1994-mars 2001 :

Né au Puy-Notre-Dame le 3 avril 1932, Claude Beaumont se présente à l'élection cantonale de 1994 sous l'étiquette UDF. Ancien pilote de l'aéronautique navale, ingénieur de formation, il est alors maire du Vaudelnay et président du syndicat intercommunal d'eau potable du Vaudelnay



Les votes

Monnier (Dominique)
Elu du Puy Notre Dame - 18 mars 2001-actuellement en fonction

Né à Angers, le 26 octobre 1943, il a été notaire au Puy Notre Dame
Conseiller général en exercice depuis le 18 mars 2001 et vice président en charge de l’agriculture et du Tourisme, il a été maire du Puy Notre Dame de 1989 à 2008, président du syndicat intercommunal d'eau potable du Puy-Notre-Dame-Vaudelnay, vice président de l'agglomération de Saumur en charge du tourisme et actuellement président du comité départemental du Tourisme
Réélu en 2008, avec pour la première fois une suppléante pour raison de parité, il fait équipe avec Lydia L'Herroux , maire de Saint Just sur Dive,

Les votes



Jeux équestres mondiaux

Jeudi dernier j'accompagnais Christian Gillet ,président du Conseil Général et Michel Mignard, président de la commission économique pour inaugurer le stand de l'Anjou et du Saumurois aux jeux équestres mondiaux
Notre département dont on connait la filière cheval se devait d'être présent pour encourager les entreprises présentes et nous ne pouvons que nous féliciter de la parfaite collaboration qui a régné entre le département, l'agglomération de Saumur et son conseil de développement, la filière équestre et l'office de tourisme du Saumurois
En effet de nombreux professionnels étaient présents (selliers etc) dans un immense village où depuis le début des compétitions on a compté pas moins de 500.000 visiteurs
Le président du Conseil Général a noté dans son discours l'espoir de travailler en parfaite collaboration qu'on devrait trouver à l'avenir entre les différents acteurs de la filière
L'après midi nous avons eu le plaisir d'assister à la compétition du concours par équipe de sauts d'obstacle où la France a été récompensée par une médaille d'argent



Lors de notre arrivée au stand un petit déjeuner nous a été offert
De gauche à droite vous reconnaissez Dominique Monnier, Michel Mignard, Christian Gillet et Guy Bertin, président de l'Agglomération de Saumur et conseiller général

LE SAVIEZ VOUS

Au Domaine de l'Eté à Concourson sur Layon, le cellier a été peint par un artiste local dénommé Hagnère
On retrouve de nombreux monuments de l'Anjou dont la collégiale du Puy Notre Dame que j'ai le plaisir de vous présenter



Et du Château de Beauregard et de la Collégiale du Puy Notre Dame